Intolérance ?

Le port du burkini a suscité plusieurs débats... (Archives La Presse)

Agrandir

Le port du burkini a suscité plusieurs débats cet été.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

L'intolérance est le produit de toutes les guerres dans le monde. Et au Québec, nous n'avons pas retenu la leçon. Pas une journée sans lire que les gens s'opposent aux vêtements, burkini, burqa, jilbad, etc. Depuis quand une société s'oppose-t-elle à la tenue vestimentaire?

Je suis persuadé que les gens tolèreraient les plages de nudistes dans tout le Québec. Une société est composée de gens de toutes confessions, les États-Unis l'ont compris depuis longtemps puisqu'ils ont bâti le pays le plus puissant au monde avec l'immigration.

Pourquoi pas nous? Pourtant nous avons eu quelqu'un qui nous l'a prôné longtemps, Pierre Elliott Trudeau. Ce monsieur nous a demandé de ne pas être intolérants en imposant, par une loi, le bilinguisme au Canada. Bien oui, il savait que la différence était source de conflit, et on ne l'a pas compris. Nous faisons la même chose avec les vêtements maintenant, puis la race, et quoi encore.

Les guerres de toutes sortes ont comme origine la dualité, pourrions-nous comprendre cela un jour? Nous sommes intolérants et les guerres continueront, une petite goutte d'eau dans notre sang latin nous ferait du bien.

André Tremblay, Saguenay

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer