Le maire sait tout cela

Sonia Côté... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Sonia Côté

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINIONS / D'abord, rappelons que Loge m'entraide est le seul organisme communautaire dans la région qui a pour mission la défense des locataires à faible revenu et la promotion du logement social. Quand il lutte pour fonder la Coopérative d'habitation La Solidarité, il accomplit sa mission première, ce pour quoi il existe.

Voici, entre guillemets, l'argumentaire du maire de Saguenay (source: Le Quotidien) pour justifier son refus d'aider la coopérative La Solidarité. «Y'a pas un organisme qui a été gâté comme ça. Habituellement, les organismes communautaires viennent, on leur donne 10 000$, sont heureux pis ils repartent».

En contrepartie, voici ce que nous répondons afin d'éclairer la population et ainsi, remettre les pendules à l'heure. De un, Loge m'entraide ne reçoit plus de dons de Saguenay, le maire ayant coupé en janvier 2016, le 1500$ qu'il donnait par an pour notre survie. De deux, quand Loge m'entraide fonde une coopérative, il reçoit zéro cent ni avant, ni pendant, ni après. Les coopératives volent de leurs propres ailes, sans lien de dépendance. De trois, construire un logement social ou privé coûte environ 100 000$. Les locataires ne sont pas plus «gâtés» parce que la Ville investit des dons plus élevés pour les loger dignement! Cela est malhonnête de comparer l'aide financière offerte à une soupe populaire versus une coopérative d'habitation.

Tout le monde sait bien qu'il n'en coûte pas le même prix pour préparer un seul repas et construire un seul logement! Et de quatre, entre 2007 et 2015, à Saguenay, 326 logements sociaux ont vu le jour. De ce nombre, seulement 43 ont été fondés par Loge m'entraide (Saint-Alfred et L'Espérance), la majorité des investissements pour le logement social étant attribuée à l'Office municipal d'habitation.

«Je vais engager le maire qui va me suivre, c'est pas honnête ça», dit-il encore. Voilà l'un des arguments les plus incohérents jamais entendus!

Reculons un peu dans les décisions passées. Sous l'ordre du maire, la Ville versera à la coopérative L'Espérance, fondée en 2013, une aide financière annuelle jusqu'en 2023. La coopérative La Persévérance, qui naîtra en juillet 2017, recevra une aide annuelle jusqu'en 2027. C'est le cas aussi pour neuf projets issus de trois autres promoteurs. Pour La Solidarité, il serait soudainement devenu «malhonnête» d'accorder 74 500$ par année jusqu'en 2026? Le maire sait pourtant que la Ville a l'obligation légale de verser 256 000$ par année pour le logement social et que gérer une ville, c'est prendre des décisions à long terme. Les procès-verbaux municipaux regorgent de décisions qui dépasseront son mandat!

«Si c'était une affaire évidente, des choses qu'il faut faire». La naissance de La Solidarité n'est-elle pas évidente devant la situation des locataires qui s'est détériorée au point où le nombre qui consacrent 80% et plus de leur revenu au logement a haussé de 17% entre 2006 et 2011 (1475 à 1720)? Quand 80 000$ ont été amassés pour ce projet, quand 5600 signataires réclament l'aide municipale, quand un sit-in mensuel est tenu pour donner une voix à ceux qui n'ont plus de force pour se battre, plus d'espoir en l'avenir, plus d'estime d'eux-mêmes?

Pourtant, le maire sait tout cela. C'est que depuis qu'il a annoncé ne plus vouloir se présenter comme maire, il fait de «la petite politique» sur le dos de ses citoyens appauvris, écrasant ces gens vulnérables en écorchant à sang leur coeur sans défense.

Le maire Tremblay n'est plus celui qu'il était. La gloire et le pouvoir seraient-ils la réponse d'un changement aussi radical et méprisant à l'égard des appauvris? La main qu'il leur tendait jadis n'était-elle qu'électoraliste? Ces pensées commencent à se cristalliser. Si la guerre qu'il livre contre les locataires appauvris devait se poursuivre, cela risque d'être le seul souvenir qu'ils retiendront de son passage en politique.

Sonia Côté

Coordonnatrice

Loge m'entraide

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer