Le flou d'une démission

Louis Dussault, directeur général du CEE-UQAC.... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Louis Dussault, directeur général du CEE-UQAC.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINIONS / Dans l'article paru dans Le Quotidien du 20 mai, nous apprenons que la compagnie Pexal Tecalum Canada du parc industriel d'Alma était à loyer dans une bâtisse appartenant au CEE-UQAC, laquelle, avec les équipements, avait été payée entièrement avec l'argent du public, de 12 à 16 millions de dollars, selon différents reportages.

M. Louis Dussault est directeur général de CEE-UQAC. Il est donc responsable de la bâtisse où opère Pexal Tecalum Canada. Il dit «préférer taire le montant de la location en raison de la nature commerciale des activités», même si l'université est un organisme public, bien que le locataire honore toujours son entente du prix du loyer.

M. Dussault, le département des taxes d'Alma révèle que le coût des taxes municipales est de 53 873$. À ce montant, il faut ajouter les taxes scolaires. Votre salaire et celui du secrétariat sont sûrement inclus dans le coût de la location. Libre à nous de penser que le coût de la location pour les installations est de 100 000$ et plus. Ce n'est pas tout! M. Dussault tient à préciser que «l'entreprise opère de façon autonome les lieux et que Pexal Tecalum est en effet une organisation privée». Après avoir fait ces précisions, M. Dussault se permet de dire que le locataire Pexal Tecalum éprouve certains problèmes, mais il ne dit pas quoi. Il dit qu'il y a des choses à corriger et il ne dit pas quoi. Il y a des interventions qui seront réalisées et il ne dit pas lesquelles. Tout cela, après avoir annoncé dans Le Quotidien la démission du président de Pexal Tecalum Canada, M. Sylvain Gagnon, sans dire pourquoi, alors que M. Sylvain Gagnon est, en réalité, en congé pour raisons de santé.

Que penser des propos, des comportements du représentant des propriétaires de la bâtisse envers son locataire? Vous êtes à loyer dans une maison. Vous vous acquittez honorablement du loyer et le propriétaire va colporter ce qui se passe dans votre chez vous. Les propos de M. Louis Dussault sont tout à fait inacceptables et ne peuvent être que nuisibles aux employés, aux investisseurs, aux clients et aux futurs clients, de même qu'à M. Sylvain Gagnon qui n'a pas démissionné, mais qui est en congé sous ordre de son médecin.

Les propos de M. Louis Dussault sont inacceptables parce qu'il dit une chose et son contraire. Il révèle des choses de caractère privé. Soit M. Dussault est inconséquent, soit il a un objectif non avoué.

Trouvez-vous ça normal que le vice-président ou le président par intérim de Pexal Tecalum Canada n'aient pas répliqué aux propos inappropriés et sans fondement de M. Louis Dussault? Il devient évident, à mon opinion, que l'on veut le retrait d'un actionnaire méritant. Là est l'anguille sous la roche. D'où la situation floue évoquée par la journaliste.

[...]

La vérité a toujours ses droits. Il n'y a pas de justice sans vérité.

Martin Belley

St-Nazaire

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer