Intervenants en soins spirituels

Nous nous méprenons sur le sens des soins spirituels. À mon humble sens, il... (Photo 123rf)

Agrandir

Photo 123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

Nous nous méprenons sur le sens des soins spirituels. À mon humble sens, il n'est pas si catastrophique que cela que ces services-là disparaissent. Il y a au moins une forme d'économie importante qu'on devrait investir dans les «soins» médicaux. Il n'y a plus de candidat à la prêtrise, faudrait-il investir là-dedans?

Il y a de moins en moins de temples (bâtisses) faudrait-il investir là-dedans? La dure réalité c'est que l'approche de la religion a changé dû à différents comportements des croyants. Faudrait-il penser qu'il y a plus de gens qui vont en enfer depuis les dernières décennies? Faudrait-il penser que Dieu ne nous écoute pas parce qu'on ne passe pas par un prêtre? Sans cela arrêtons de prier, cela ne nous sert à rien... voyons donc. Moi, je vous affirme qu'il y a quelque chose qui n'a pas changé, la «foi» mesdames et messieurs les croyants. Il y a moins d'églises (bâtisses), prions pour remercier Dieu pareil... Il y a moins de «prêtres», prions pour remercier Dieu pareil. Tu es dans une situation de «maladie» grave terminale, prions pour remercier Dieu pareil. Il t'écoute. Voilà, la foi ne doit pas changer, la foi va durer, il faut croire en Dieu puisqu'il est notre père créateur et que la foi a survécu dans les catacombes. La foi c'est une chose solide et s'il y a moins d'artifices ce n'est pas grave... la foi mène notre vie, elle nous conduit au royaume de Dieu. Le croyant catholique ne remplacera pas le prêtre, mais toi qui as la foi, véhicule tes valeurs tous les jours, prie en remerciant Dieu tous les jours, pose des gestes de bonté tous les jours, réconforte les malades comme bénévole (voilà la solution) tous les jours... Tu auras un sentiment de satisfaction incommensurable et cela aidera même ta santé. Puis, à la fin de tes jours, on se reverra au ciel. Dieu jugera le dossier de ta vie complète, le dernier jour ne changera rien...

Seigneur Jésus, je vous remercie (petite prière pas longue sans effort tous les jours).

André Tremblay, Saguenay

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer