Anguille sous roche

Sylvain Gagnon a démissionné de son poste de... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Sylvain Gagnon a démissionné de son poste de président-directeur général de Pexal Tecalum Canada.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINIONS / L'année dernière, j'ai fait la visite industrielle de l'entreprise Pexal Tecalum Canada. C'est une magnifique entreprise d'extrusion d'aluminium de deuxième transformation installée dans le nouveau parc technologique d'Alma. C'est le président et directeur général lui-même, M. Sylvain Gagnon, qui m'a servi de guide avec dévouement. Ses connaissances du domaine, son engouement pour la cause, le respect des employés, tout laisse voir le plein engagement d'un homme fier et content de sa tâche.

Pour avoir participé à l'implantation et la gestion de trois entreprises, je sais le travail de titan que cela a exigé de la part de M. Gagnon et de son équipe pour réaliser une telle industrie sans pareil dans la région. Il a fallu une démarche préalable de trois ans pour réunir tous les éléments avant d'arriver au fonctionnement de l'entreprise.

Mais surprise! Il y a quelques semaines,un article paru dans le journal Le Quotidien informait le public que Sylvain Gagnon avait démissionné de ses postes de président et de directeur général de Pexal Tecalum Canada. Ce même article précisait que «les raisons de ce départ demeurent floues». Bien que la journaliste ait constaté que les raisons invoquées étaient floues, elle n'a pas eu de retour d'appels de la part des représentants de l'entreprise Pexal Tecalum. Depuis, aucun média de la presse écrite n'a repris cette «annonce». Après avoir contacté M. Gagnon, il a confirmé qu'il est en congé malade.

Le Larousse définit le mot «flou» comme nébuleux, manque de netteté. Des questions se posent. Qui a informé la journaliste de la «démission de M. Sylvain Gagnon? Quel avantage avait-il à le faire? Pourquoi les organismes qui ont investi gratuitement 16 millions $, de l'argent des contribuables sont-ils restés silencieux jusqu'à ce jour? Le gouvernement fédéral, la ville d'Alma, CEE-UQAC, et les autres?

Pourtant, tout ce qui a été publié jusqu'à maintenant ne consiste qu'en des articles élogieux à l'endroit de l'usine et de son directeur général, M. Sylvain Gagnon.

Pour qui connaît un tant soit peu la gouvernance d'une entreprise, il est évident qu'il y a anguille sous roche. Faut-il que l'anguille dépasse la grosseur de la roche pour que de bons samaritains interviennent, car la vérité a toujours ses droits. De plus, il est mal venu de frapper un honnête citoyen et surtout qu'il est un créateur d'emplois.

Martin Belley

Saint-Nazaire

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer