Lettre à Postes Canada

OPINIONS / L'Association québécoise de défense des droits des personnes... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINIONS / L'Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées de Jonquière (AQDR - Section Jonquière) demande la restauration de la livraison à domicile tous les jours comme auparavant, notamment pour les raisons suivantes:

1. Les difficultés de déplacement pour les personnes âgées.

2. L'emplacement des boîtes postales a été planifié non pas pour les usagers, mais plutôt pour les fonctionnaires; beaucoup de boîtes postales sont situées au début des rues et non à une distance mitoyenne du parcours de la rue d'un même code postal. Ce qui occasionne un plus long trajet pour s'y rendre.

3. On n'a pas tenu compte des côtes à descendre et à monter pour aller cueillir son courrier, non plus des intempéries. Certaines boîtes postales sont placées au pied d'une côte, au début de la rue, près d'un boulevard où le trafic est important.

4. Certains usagers doivent aller chercher leur courrier à une bonne distance alors qu'en face de leur domicile, il y a d'autres boîtes postales auxquelles ils n'ont pas accès, car ce n'est pas le même code postal.

5. Par mauvais temps, le casier de la boîte postale est inaccessible à cause des serrures qui gèlent ou parce que les abords sont glacés.

6. Les casiers individuels sont trop petits, on a de la difficulté à y insérer le bras pour prendre son courrier.

7. Pour les personnes âgées qui ne peuvent plus conduire leur voiture ou qui perdront leur permis de conduire dans un avenir prochain; d'autres dont la capacité des jambes diminue considérablement avec l'âge ne peuvent plus se rendre à la boîte postale. C'est un précieux service qu'on leur enlève.

8. Le maintien à domicile de plusieurs personnes ou couples qui ne peuvent compter sur leurs enfants, vivant à l'extérieur, pour leur service postal. Les factures s'accumulent dans la boîte postale; les retards et les amendes concernant les factures impayées après les échéances s'accumulent aussi.

De plus, nous demandons le maintien du moratoire sur les bureaux de poste, l'extension des services offerts ou encore le caractère public des services de Postes Canada.

On est loin du progrès, c'est un recul de plus de cent ans en arrière et pour quelles économies d'échelle, si elles existent?

Germaine Bolduc, présidente

AQDR - Section Jonquière

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer