Faire confiance à Rio Tinto

Le site d'entreposage des résidus de bauxite de... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le site d'entreposage des résidus de bauxite de l'usine d'alumine Vaudreuil.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINIONS / En réponse à Frédéric Gagnon du CVD, publié dans le Carrefour des lecteurs du 16 juin dernier.

En 1989, j'avais lâché depuis peu mon Atari 400 pour débuter ma carrière d'ingénieur après des études exigeantes et desquelles je vis très bien aujourd'hui. J'ai travaillé à cette époque sur un projet relié à l'enfouissement des brasques près du site de bauxite. L'environnement était au coeur de ce projet similaire au présent projet et les brasques ont été enfouies avec succès et aujourd'hui on les recycle. Personne ne s'en souvient, tout a bien été, car le concept a fait ses preuves. Or, votre groupe d'opposants n'en tient aucunement compte et il le devrait pour démontrer un peu d'objectivité. Car c'est ce concept qui sera utilisé, mais en version améliorée après 30 ans d'expérience, de connaissances et de développements scientifiques tel que présenté lors des assemblées publiques.

Pourquoi, moi, ai-je très bien compris plutôt que de me rebeller? Pourtant je demeure près moi aussi et je subis des retombées de poussières. C'est parce que comme la majorité silencieuse du voisinage, j'assume le fait de demeurer près d'un complexe industriel et je dis «oui» à des emplois dans ma cour, car RTA est le centre de gravité économique de la région. Je sais faire confiance et être patient, car RTA a toujours amélioré ses façons de faire et cela va continuer. Sinon, la perte de centaines d'emplois majeurs va créer une brèche dans le navire économique qui va inonder tous les compartiments de l'économie régionale, jusqu'à une baisse marquée des commerces, institutions d'enseignement et soins de santé qui vont s'en ressentir par l'exode de la population vers l'extérieur. Non seulement vos maisons, mais toutes celles de la région ne se vendront tout simplement plus sinon à grande perte. Ce sera de la faute de votre groupe, et toute la population régionale pourra vous le reprocher le cas échéant.

Manipuler l'opinion publique par du populisme et des associations boiteuses, et affirmer en son nom ce qu'elle (la société) veut ou non, est très présomptueux. Ainsi, prêter des intentions à RTA qui ne proviennent que de votre imagination, sur un ton et avec une conjugaison pour semer la culpabilisation, est signe, tel que je l'ai clairement mentionné lors de l'assemblée initiale, que votre organisation manque grandement de rigueur sur les faits et arguments. Par exemple, associer les métaux lourds et le cancer, sans parler des concentrations et du processus de contamination ou non, schéma à l'appui, n'est que brandir des épouvantails pour affoler inutilement le monde par de la guérilla environnementaliste. RTA a dit que ce sera enfoui avec un couvert végétal, donc votre linge accroché à votre corde à linge n'en sera pas imprégné, mais plutôt par la suie toxique des poêles à bois et feux de camp de vos voisins qui empestent l'air qu'on respire, mais dont vous ne vous plaignez pas.

Pour la majorité des gens qui savent faire preuve de discernement, votre organisation n'est pas convaincante et les milliers d'emplois directs et indirects en jeux auront préséance sur ses doléances. À vous tous de faire confiance à RTA, moi j'ai confiance et je sais que ce sont des gens qui vivent parmi nous également, qui prennent des décisions qui touchent notre milieu, qui vous écoutent à grande oreille et qui vont tout faire pour vous satisfaire. À vous de savoir accepter ce qu'on vous dit en faisant votre part.

Pour obtenir des gains, il faut savoir négocier et avoir une attitude honnête et constructive, sans subterfuge ni camouflage pour aller chercher des membres, car c'est le bris de confiance que l'on obtient en fin de compte. Les gens ont le droit d'avoir des bons emplois pour faire vivre leur famille et élever leurs enfants hors de la pauvreté, et RTA a bien d'autres endroits que la région pour investir son argent, n'oubliez pas.

Pierre Charbonneau

Arvida

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer