Des engins créateurs d'emplois

Le député de Chicoutimi-Le-Fjord, Denis Lemieux... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Le député de Chicoutimi-Le-Fjord, Denis Lemieux

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINIONS / Encore une fois, ce matin, mon café passe de travers quand je lis mon quotidien régional.

Les propos d'Éric Dubois (dans la section Carrefour des lecteurs) concernant la bataille qu'il veut entreprendre pour scier les jambes de la région en ce qui concerne le projet de notre député Denis Lemieux d'attirer les drones militaires à Bagotville.

Il n'en a rien à faire des 350 emplois directs prévus et des 600 emplois indirects qui permettraient à la région de se sortir la tête du marais.

J'espère que la population de la région va se lever en masse pour appuyer les projets qui sont portés par M. Lemieux , dont celui des drones militaires. Car, si ça ne vient pas chez nous, ça ira ailleurs au Canada avec les emplois et le développement économique qui vient avec. Nous avons un député qui travaille pour nous au moins; il n'est pas aux Communes pour collecter un salaire d'opposition. Il est au gouvernement et il a le goût de la région et de l'avenir de nos jeunes. Et pour les drones que M. Dubois qualifie d'engins de mort, le Canada, contrairement aux États Unis, pourra faire de la recherche et du développement en ce qui concerne la surveillance de notre vaste territoire. On pourra s'en servir aussi pour la recherche et le sauvetage. Il y a beaucoup plus dans les drones militaires que d'y accrocher une bombe M. Dubois. Il y a de la recherche, de l'innovation et surtout de la création d'emploi. Ceci étant dit, l'idée de M. Dubois de faire de la région (...) un centre de formation pour les métiers de la paix, c'est pas fou. Comme quoi il n'y a pas toujours du négatif dans les propos de M. Dubois.

Je remercie M. Lemieux de nous aider au lieu de perpétuer le modèle régional venu des régions centrales et qui nous refuse tout développement.

Marc Pettersen, conseiller municipal de Saguenay

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer