La santé au détriment de l'éducation?

Pierre Lavoie... (Archives La Tribune)

Agrandir

Pierre Lavoie

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINIONS / Dans son édition du 24 mai, Le Quotidien a retracé le brillant parcours de Pierre Lavoie depuis ses débuts comme promoteur auprès des jeunes et des moins jeunes à faire de l'exercice, bref, à se garder en forme pour être en santé.

Je suis la première à le féliciter pour ce défi qu'il a réussi à faire vivre à bon nombre de gens au Québec, et ce, depuis plusieurs années.

Par ailleurs, je ne comprends pas que, dans l'article intitulé « Une conférence de coeur », M. Lavoie puisse parler des études sur un ton plutôt désinvolte. Je le cite : « Ce que je veux, c'est de faire en sorte que les gens vont mettre la "switch à on", car je suis en guerre contre l'obésité. Moi, les études, ce n'est pas ma priorité. Je préfère l'action aux études ». Que M. Lavoie, comme personnalité publique influente, se permette de faire la promotion d'un intérêt au détriment d'un autre, je ne vois vraiment pas pourquoi. Considérant que, selon les statistiques, 53 % de la population québécoise est analphabète fonctionnelle, alors que l'éducation au Québec est pourtant accessible, il s'agit là d'une situation peu avantageuse. Tout comme la santé, l'éducation, c'est l'avenir d'un peuple.

Danielle Hébert, Chicoutimi

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer