Appui à Loge m'entraide

La coordonnatrice de Loge m'entraide, Sonia Côté... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

La coordonnatrice de Loge m'entraide, Sonia Côté

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

OPINIONS / M. le maire de Saguenay,
Je suis fière de notre belle région, même si je vis à l'extérieur de celle-ci

. Quand j'entends parler de notre région autour de moi, je n'entends que des commentaires positifs. Il ne faudrait pas oublier que, ce qui fait que cette région est si accueillante, ce sont les gens qui y habitent.

Tous ensemble, vous faites la différence et non individuellement. Quand Sonia m'a parlé du projet qu'elle voulait mettre en place pour les plus démunis d'entre vous, j'ai dit oui. Je fais mon don. Pourtant, je ne vis pas dans votre ville. Il n'y a pas si longtemps, je faisais partie des démunis.

J'ai vécu longtemps dans une coopérative d'habitation. Bien évidemment, ce n'était pas dans votre belle région. Mais le résultat est le même. Quand on croit très fort à une cause et que tous ensemble, on marche dans la même direction, on est forts et unis, mais surtout fiers et heureux de garder notre dignité. De faire partie d'une classe à faible revenu n'est pas de tout repos. J'en sais quelque chose. Et aujourd'hui, malheureusement, il y en a encore beaucoup trop.

Un maire pour moi, c'est comme un père de famille, mais avec beaucoup plus d'enfants. Parfois, il dit oui, parfois il dit non. Mais toujours, dans l'intérêt de l'enfant. Si aujourd'hui, on laisse les gens démunis de côté et que l'on ne s'en soucie pas, qu'adviendra-t-il du reste de la famille?

On doit faire des choix et prendre les bonnes décisions. On ne sait jamais. La personne à qui on tend la main aujourd'hui nous la tendra peut-être un jour! Il faut aider ceux dans le besoin. Tout coûte cher. On coupe partout. On augmente tous les biens essentiels.

Vous occupez un poste qui peut faire la différence pour ces personnes-là. Ce sont elles qui vous ont dit «oui» lors des élections. La majorité vous a dit «oui». Venez en aide à vos plus démunis. Dites oui à ce beau projet. Dites oui pour voir bâtir la coopérative d'habitation la Solidarité. Elle porte bien son nom d'ailleurs. Vous ne pouvez pas dire «oui» au crucifix et «non» aux démunis. Ça va à l'encontre de la charité chrétienne.

En espérant que ces quelques lignes fassent la différence pour les vôtres. Veuillez agréer M. le maire, mes salutations distinguées.

Anne Dallaire,

membre de Loge m'entraide

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer