Une fière chandelle aux syndicats

On critique souvent les syndicats pour bien des raisons dans leur rôle de... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

On critique souvent les syndicats pour bien des raisons dans leur rôle de protection, mais dans la crise qui vient d'éclater au sujet de la surtaxe américaine sur l'importation d'aluminium, je pense qu'on doit une fière chandelle au syndicat des Métallos du Québec pour sauver l'industrie de l'aluminium selon toute vraisemblance.

Il s'agit de l'économie entière de régions du Québec, ainsi que tout l'engrenage qui en découle par conséquent, bref, un pan entier de l'économie du Québec qui était en péril, car l'heure est grave.

Il s'agit d'un haut fait d'arme dans l'industrie et les grandes compagnies devront leur en être des plus reconnaissantes comme partenaire dans leur modèle d'affaire pour avoir calmé le jeu et qu'ils n'oublieront pas.

Les Américains doivent considérer qu'en nuisant au Canada, ils nuisent par ricochet aux industries automobile et aéronautique par conséquent. Alors leur problème s'étendrait en faisant ainsi non seulement chez nous, mais chez eux aussi. Humblement comme citoyen, bravo et merci au syndicat des Métallos du Québec.

Pierre Charbonneau, Arvida

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer