Neige naturelle

M. Roger Blackburn, Depuis les 31 dernières années, ce qui a bâti la réputation... (Archives)

Agrandir

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

M. Roger Blackburn, Depuis les 31 dernières années, ce qui a bâti la réputation de notre montagne est la neige naturelle. Il est très important de comprendre que la neige artificielle n'offrait, n'offre et n'offrira jamais la qualité incomparable de l'enneigement naturel.

Nous sommes pleinement conscients de la tendance plus douce des débuts d'hiver moins enneigés, cependant, avant de crier au réchauffement climatique, nous tenons à préciser que les débuts de saisons tardifs ont aussi été vécus dans l'historique de la station et ce bien avant les années 2000, en voici quelques exemples :

- saison 1985-1986 : début 26 décembre 1985

- saison 1987-1988 : début 26 décembre 1987

- saison 1989-1990 : début 2 janvier 1990

De plus, depuis quelques années déjà nous veillons à l'entretien complet de nos pentes afin de nous assurer de leur ouverture avec le moins de neige possible, nous sommes d'ailleurs à élaborer une stratégie pour les pentes familiales en ce sens.

Il est à noter que la station de ski Le Valinouët subvient elle-même à ses besoins en tant qu'entreprise privée. L'installation d'un système d'enneigement artificiel est très onéreuse et ne permet pas d'ouvrir une montagne au complet. Il permet l'ouverture d'au mieux quelques pentes.

Concernant les remontées mécaniques, il est d'une importance capitale de comprendre que la vitesse de ces dernières est réglementée par la R.B.Q. ainsi que par la norme Z-98. Les investissements réalisés au cours des dernières années sur nos remontées en ont augmenté l'efficience et la sécurité.

Ce qui ralentit quelques fois la montée en télésiège ce sont les arrêts et les ralentissements que nous devons faire à l'embarquement et au débarquement afin d'assurer la sécurité et de donner le meilleur service possible à nos clients.

Nous en profitons pour démystifier une question supplémentaire; l'installation de télésièges débrayables au Valinouët. Premièrement, nos remontées sont encore en très bon état, deuxièmement, les télésièges débrayables coûtent jusqu'à 2 millions de dollars de plus qu'une installation fixe pour sauver environ 2 à 3 minutes de montée sur un total de 7 minutes trente secondes. En tant que gestionnaires d'une station de ski, qui peut au mieux souhaiter une opération de 4.5 mois, c'est un investissement injustifiable et non rentable.

Finalement, soyez assuré que tous les scénarios sont analysés et mis à jour par nous, mais que notre préoccupation reste et demeurera la saine gestion, la sécurité, le plaisir de notre clientèle et la préservation de notre marque de commerce, à savoir la belle neige naturelle des Monts-Valin.

Alain Tremblay, président et directeur des opérations, Coopérative de travail du Mont Victor-Tremblay (Valinouët)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer