Une année chargée pour Loge m'entraide

Sonia Côté, coordonnatrice de Loge m'entraide... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Sonia Côté, coordonnatrice de Loge m'entraide

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

Sur le coup de 17 h le 23 décembre 2015, Loge m'entraide recevait un appel du bureau du premier ministre du Québec, annonçant le retour de notre subvention de 121 000$ pour notre projet de coopérative d'habitation la Persévérance.

Convaincus que cette subvention devait nous être redonnée pour ficeler notre projet de 24 logements sociaux à Chicoutimi-Nord, nous avons persévéré et revendiqué en ce sens en 2015. Cette victoire, fruit d'une bataille collective soutenue et d'une oreille politique favorable, nous permettra de débuter le chantier de construction en mai pour que 24 ménages locataires à faible et modeste revenus soient logés dignement en décembre 2016 ou en janvier 2017.

Aussi, en 2016, la lutte va se poursuivre pour arriver à fonder d'ici 2020, la coopérative d'habitation la Solidarité dans le secteur Kénogami, soit 12 logements sociaux. Le maire sera de nouveau invité à verser l'aide requise au projet, soit 755 000$ étalés sur 10 ans et un rabais de taxes de 25 ans. Même si les 70 000$ que nous avons récoltés n'ont pas suffi à le faire changer d'idée à ce jour, nous poursuivons notre combat par une pétition actuellement en cours.

Est-ce excessif de vouloir fonder un projet de logements sociaux aux quatre ans? De plus, l'aide municipale demandée est pourtant raisonnable pour lutter contre la pauvreté et loger décemment des locataires dans le besoin: 755 000 divisés par le nombre d'habitants équivaut à 0,51 cent par année pendant 10 ans pour chaque citoyen.

Nous irons également visiter le 15 janvier, l'ancienne prison de Chicoutimi pour analyser sa conversion en logements sociaux. Nommé la «coopérative d'habitation la Liberté», ce projet sera-t-il viable? La réponse viendra en février après une étude approfondie.

Nous rencontrerons aussi aux trois mois, le député fédéral dans Chicoutmi-Le Fjord, Denis Lemieux, afin de faire un suivi serré sur les promesses du gouvernement Trudeau, spécialement sur la survie du logement social. Une première rencontre est d'ailleurs prévue le 13 janvier.

Bref, le combat se poursuivra donc de plus belle en 2016! Par la Solidarité, la Persévérance et l'Espérance, moteurs de tous nos combats, nous arriverons encore à faire reculer la pauvreté et avancer le droit au logement à Saguenay, au Québec et au Canada. Au plaisir de vous compter parmi nous, chers citoyens, dans une ou l'autre de nos luttes collectives!

Sonia Côté, Loge m'entraide

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer