Noël et Jésus

Si on demande aujourd'hui à des enfants et des adolescents: «Qui est Jésus?»,... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

Si on demande aujourd'hui à des enfants et des adolescents: «Qui est Jésus?», il est probable que la réponse soit majoritairement «je ne sais pas».

Toutefois, pour ceux qui s'identifient comme chrétiens, Jésus est important. Le degré d'importance est quand même variable d'un chrétien à l'autre, ainsi que d'une église à l'autre. Mais encore plus important, comment Jésus se décrivait-il lui même? Pour s'identifier à notre humanité, il se désignait souvent comme «le fils de l'homme» pour démontrer sa divinité comme l'égal du Père (Jean 14: 9). Noël nous le présente comme le «petit» Jésus. Par contre, il faut se rappeler que comme les autres enfants, il a grandi et est devenu un homme, un homme qui ne laissait personne indifférent. Les gens qui se reconnaissaient comme pécheurs l'aimaient; les gens qui se croyaient justes en eux-mêmes l'haïssaient; les chefs religieux voulaient le tuer; l'aveugle de naissance guéri par Jésus l'a adoré et Jésus a accepté son adoration.

Quand Jésus a commencé à faire comprendre aux disciples qu'il devait retourner au Père, ça les a remplis d'inquiétude et de consternation, ils n'avaient pas saisi totalement que ce retour au Père passait par les coups de fouet, la couronne d'épines, la croix du calvaire, sa mort et sa résurrection. Ils ont compris plus tard que le retour de Jésus au Père inaugurait le chemin de la rédemption, d'ailleurs, Jésus leur avait déjà dit: «Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.» (Jean 14: 6).

Le chemin qui mène au Père est Jésus. Le chemin de la rédemption est Jésus. En réalité, c'est un «grand» Jésus, le livre de l'Apocalypse le décrit entre autres comme «le Roi des rois et Seigneur des seigneurs». Il est tellement grand, qu'au jugement dernier, ce sera lui le juge final. Il fut le «petit» Jésus un court laps de temps, il sera le «grand» Jésus éternellement.

Joyeux Noël à tous et à toutes.

Jacques André Fortin, Dolbeau-Mistassini

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer