Parlons racisme

Aucun d'entre nous ne peut oublier la période hitlérienne qui prônait la... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

Aucun d'entre nous ne peut oublier la période hitlérienne qui prônait la suprématie aryenne ainsi que le génocide de millions de personnes qu'elle a engendré.

Le racisme existe depuis des millénaires. Pensons aux Africains qui ont été esclaves pendant tant d'années. Pourquoi? Parce que leur peau est noire et qu'ils sont moins intelligents? Mauvaise réponse! On les a déportés de force aux États-Unis parce qu'ils ne coûtaient rien pour travailler «comme des nègres» afin que les blancs s'enrichissent pour accroitre leur pouvoir! Et, que dire des peuples Islamiques qui pratiquent la religion musulmane? Sont-ils tous des fous furieux?

Croyez-vous que la race blanche a été «nominée aux Oscars» comme étant supérieure! Assez de sarcasme! Alors, pourquoi tant de gens, supposément censés et intelligents, continuent de perpétuer le racisme?

Tous les peuples sont égaux, peu importe leurs us et coutumes! Même les indigènes apportent des connaissances à tout être humain prêt à «tendre l'oreille» !

Cela m'horripile de constater le jugement que porte la plupart des gens envers les différentes ethnies. Ne connaissez-vous pas le terme évolutif: «ouverture d'esprit»; car il s'agit bien de cela!

Cela me fout les jetons de voir des Québécois s'indigner et revendiquer leurs droits face aux désirs d'autres peuples venus s'établir ici. Pensez-vous que cela a été facile pour eux de quitter leur famille, leur maison, leur emploi et de laisser derrière eux tout ce qu'ils ont connu dans leur pays d'origine? Peu de personnes y songent, car les convertir à notre façon de vivre s'avère la ligne directrice et le but ultime à atteindre.

Ces gens réclament le droit de pratiquer leurs religions et leurs coutumes; je pense, entre autres, aux mosquées! Pourquoi est-ce si dérangeant? Avons-nous peur de perdre le «contrôle» ? Mais, ça rime à quoi tout ce cinéma? Si nous devions aller dans un autre pays «d'hébergement», nous aimerions qu'ils nous comprennent et acceptent ce que nous sommes et pratiquons en tant que peuple ayant une culture différente! Et, s'ils ne l'acceptaient pas, nous revendiquerions, car nous excellons dans ce domaine; nous sommes maniaques des «pancartes revendicatrices» !

Revenons à la religion. On en retrouve plusieurs au Québec et nous les acceptons parce qu'elles se composent de personnes blanches donc plus conformistes à ce que nous voulons d'eux. Y croyez-vous vraiment? Si on pense seulement à l'OTS (Ordre du temple solaire) dont une partie de cette secte vivait au Québec, cela m'ébranle sérieusement puisqu'un suicide collectif s'est ensuivi!

Nous avons fait assez de dégâts jusqu'à ce jour envers le peuple autochtone plus spécifiquement. Nous les avons déshumanisés, volé leurs territoires, car ils étaient là bien avant nous. Nous les avons détruits psychologiquement et pour amoindrir nos remords, nous leur avons octroyé un traité avec des lois compensatoires et plusieurs Québécois sont révoltés.

Un scoop pour la plupart d'entre vous! Une analyse sanguine réalisée il y a quelques années par des scientifiques en ce qui a trait à la génétique au Québec prouve, sans l'ombre d'un doute, que plus de la moitié des Québécois ont des gènes amérindiens. Qu'éprouvez-vous! Vous menez une lutte de pouvoir et de suprématie contre vous-mêmes! N'est-ce pas consternant!

Que vous soyez outré ou non, tous les immigrés ayant la citoyenneté canadienne sont protégés par la Charte des droits et libertés de la personne; bref, les mêmes droits que nous. Nous hébergerons très bientôt, si cela n'est déjà fait, des Syriens. Alors, ne serait-il pas plus sage de mettre tout en oeuvre pour les accueillir avec compassion et d'opter pour une cohabitation harmonieuse et humaniste?

Dyan Fleury

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer