Une image

Jean Tremblay... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Jean Tremblay

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

M. François St-Gelais,
J'ai bien aimé votre éditorial, publié samedi dernier dans Le Quotidien, au sujet de l'annonce du retrait de la vie politique municipale du maire de Saguenay Jean Tremblay. Une sage décision en effet!

En juin dernier, j'ai eu une conversation avec un Saguenéen d'un certain âge, et je lui avait dit que, sans doute, Jean Tremblay allait annoncer qu'il ne demanderait pas un autre mandat. Qu'il se retirerait en voulant laisser une belle image de sa personne et qu'il quitterait ainsi, voyant aussi ses chances s'amoindrir d'être à nouveau élu comme maire en 2017. Mon interlocuteur fut étonné de ma prédiction.

Voilà que c'est fait maintenant. Et, effectivement, M. Tremblay nous la joue à la douce, voulant nous montrer que son héritage laissera des traces positives dans la région et qu'il fut un bon maire.

J'ai eu l'occasion de converser deux fois, par hasard, avec M. Tremblay, et chaque fois, j'ai eu devant moi un homme simple, attentionné et à l'écoute. Tout à fait l'image contraire qu'on nous fait de cet homme public. Il y a toujours une marge entre ce qu'on nous dit d'un politicien et ce qu'il est réellement en privé. M. Tremblay a toujours eu un côté spectacle en lui et j'ai toujours eu l'impression qu'il était en représentation dans le cadre de ses fonctions comme certains autres politiciens d'ailleurs. On verra bien ce que retiendra l'histoire de ce maire coloré que plusieurs ont surnommée «Le Maire là là».

Yvan Giguère

Saguenay

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer