Un recul salutaire?

Eugenie Bouchard.... (Charles Krupa, Associated Press)

Agrandir

Eugenie Bouchard.

Charles Krupa, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

Malgré les récents succès au US Open de New York de la tenniswoman Eugenie Bouchard et la venue dans son entourage du prestigieux Jimmy Connors dans son équipe de conseillers, je ne crois pas que cela sera suffisant pour la remettre sur le sentier du succès.

En discutant dernièrement avec une des meilleures joueuses de la région, celle-ci mentionnait, dans une remarque pleine de bon sens, qu'Eugenie Bouchard devrait plutôt s'éloigner des courts de tennis pour un laps de temps significatif pour lui permettre de replacer ses idées, de remettre ses priorités à la bonne place et surtout de refaire son focus loin du tourbillon médiatique de l'ATP, loin du «glamour» de la vie de star. Sa mécanique est déréglée et ce n'est surtout pas une question de technique, de tactique ou encore de motivation. Ce n'est surtout pas en faisant tournoi après tournoi qu'elle parviendra selon moi à replacer son jeu de façon définitive. La présence de Jimmy Connors va lui servir de «boost» momentané qui, au fil du temps, va perdre de son efficacité comme la neige qui fond au soleil. Les problèmes reviendront. Jimmy Connors était un type reconnu comme arrogant sur les terrains se servant régulièrement de l'intimidation auprès des arbitres des joueurs et des juges de lignes, pour déconcentrer ses adversaires. Inutile de dire que ces méthodes n'ont plus leur place dans le tennis d'aujourd'hui! Tout au contraire, Eugenie Bouchard a besoin d'apprendre l'humilité qui, en fait, représente la force de l'athlète qui dure, le respect de ses adversaires, et de se reconcentrer sur son sport.

Sa récente blessure à la tête quoique malheureuse pourrait s'avérer une planche de salut pour elle, car ainsi elle sera peut-être forcée de faire ce quel n'aurait probablement pas fait si elle eut été en pleine santé surtout encouragée par l'atteinte de la quatrième ronde au US Open. Quelques fois, vaut mieux reculer de quelques pas pour franchir de plus grands sommets. Souhaitons-y le meilleur et que cette blessure arrive à point.

Jean-Marc Girard

Jonquière

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer