Plus facile aux États-Unis !

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

Bien sûr, il y a l'éloignement de notre belle région des grands marchés américains. Bien sûr, que les affaires capitalistes sont les affaires. Bien sûr, que les frères Lemaire, flairant la bonne affaire, en ont profité. Mais il y a une autre chose qu'auraient dû savoir, avant la vente de l'usine par la compagnie Cascade à la multinationale, Graphic Packaging International (GPI).

Çeux que l'éditorialiste du Quotidien, Denis Bouchard, a sévèrement qualifiés de rois de pacotille. L'État de Georgie où loge GPI a très peu de tradition syndicale (5,7% de travailleurs syndiqués). Ce qui en fait un paradis de bas salariés. La Georgie vit sous une loi appelée «droit au travail» (right to work). Mais ne nous trompons pas, c'est une loi antisyndicale interdisant à un syndicat d'exiger des travailleurs d'une entreprise qu'ils paient des cotisations syndicales; notre formule Rand ici au Québec.

Chez GPI, «un gars bon» selon la grille d'évaluation du boss peut, à la limite, y négocier ses propres conditions de travail. Les promoteurs politiques de la loi RTW sont généralement des républicains, ultra conservateurs, militants du Tea party et adeptes du capitalisme dans ce qu'il représente de plus sauvage; genre: fermer sans préavis des usines, emportant avec eux les bonnes idées et secrets de productivité (innovations technologiques) développés par les travailleurs qu'ils abandonnent à leur sort. Pour ces rapaces, le Québec est à mettre dans le même sac que le Bangladesh et le Bhoutan: exploitables jusqu'à plus soif. Les politiciens sous leurs bottes, mentent à la population en faisant passer le RTW pour un facteur de création d'emploi et d'amélioration des droits des travailleurs.

Mais les chiffres démontrent que dans les 25 États RTW des USA, le salaire moyen y est de 5500$ inférieur à celui des États sous couverture syndicale et les chances d'obtenir un fonds de pension offert par l'employeur et une couverture d'assurance collective sont moindres. Le taux de mortalité au travail est de 52% supérieur dans les États RTW, le % de bas salariés y est supérieur de 10% et les dépenses en éducation par élève du primaire et du secondaire y sont inférieures de 2700$ par année.

Pour arriver enfin à compétitionner, faudra-t-il aller jusqu'à nous astreindre à l'austérité chronique?

Marcel Lapointe

Jonquière

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer