Un défi aluminium?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Quotidien

Dans un contexte où les inventaires n'ont jamais été aussi hauts et que le prix de la tonne est à son plus bas depuis plusieurs mois, l'objectif du gouvernement de développer l'aluminium en doublant, de 5 à 10 G$ annuellement, la transformation chez nous, s'avère la piste idéale pour repartir notre économie.

La valeur ajoutée d'une telle réalisation sera remarquable si le gouvernement met à exécution sa promesse de recourir à l'aluminium pour, entre autres, réhabiliter ses infrastructures et bâtir ses nouveaux édifices. Mais on est encore loin de la coupe aux lèvres. L'annonce d'un appui financier de quelque 33 M$ sur trois me semble bien peu. Et de plus, on ne sait rien des emplois directs et indirects générés.

Voyons voir, par exemple, de quoi sera construit le nouvel édifice de Revenu Québec dans le secteur Arvida. Un heureux mélange d'aluminium et de bois d'ingénierie? Non seulement pour l'aspect cosmétique, mais également pour les structures? Cela nous consolerait un peu du «rapt» par les Américains du laminoir Novelis d'Arvida perpétré en 2012; même si cela n'en neutralisera jamais complètement les effets délétères. Ce fleuron régional et ses idées novatrices, également confisquées, avait eu un impact majeur sur l'économie régionale, notamment par les gros salaires qu'il générait. Et dire qu'il ne s'agissait que d'une première transformation!

Marcel Lapointe

Jonquière

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer