Le rôle des commissaires

Éric Bergeron, Antonin Simard, Roxanne Thibeault et Brigitte... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Éric Bergeron, Antonin Simard, Roxanne Thibeault et Brigitte Gagné.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

À titre de présidentes et de présidents des commissions scolaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean, nous constatons que le rôle du commissaire est méconnu.

Afin de dévoiler le vrai visage de la gouvernance scolaire, nous souhaitons faire le point sur le rôle actuel et les responsabilités des élus scolaires. L'élu scolaire est un parent ou un grand-parent, un homme ou une femme, seul palier où la parité homme femme est une réalité. Quelque 47% des élus scolaires sont des parents dont les jeunes fréquentent une des écoles de sa commission scolaire (CS). Cette statistique grimpe à 68% lorsque sont additionnés les commissaires-parents désignés par le comité de parents. L'élu scolaire est branché sur la réalité et les besoins en éducation de son milieu. L'élu scolaire s'assoit à la table du conseil des commissaires par conviction et non par nomination. Il le fait par choix! Il choisit de s'investir et de s'impliquer pour l'éducation, uniquement pour l'éducation. L'élu scolaire a de grandes responsabilités tout comme le conseiller municipal. Il est redevable et engagé à contribuer à l'amélioration continue du système public d'éducation et à la réussite des élèves, jeunes et adultes, pour l'ensemble de la population de son territoire. L'élu scolaire est imputable, transparent et s'assure qu'il en soit ainsi dans la gestion de sa commission scolaire, au quotidien.

L'élu scolaire représente la population et défend ses intérêts. Il défend ardemment les intérêts des élèves, jeunes et adultes, et leur devenir: tant par une offre de services accessible et répartie en toute équité sur le territoire que par le maintien de programmes répondant aux besoins des milieux. L'élu scolaire est apolitique, donc neutre. Il défend ses dossiers dans une perspective de développement, tout en tenant compte des réalités spécifiques du milieu qu'il représente. Il défend la volonté que chaque municipalité de son territoire conserve une école dans son village, conscient des impacts associés à de telles fermetures.

L'élu analyse, oriente, questionne et ensuite adopte des politiques et des projets répondant aux aspirations du milieu. Il consulte et tient compte des impacts dans l'ensemble de ses analyses. Il établit, maintient le dialogue avec les parents, la communauté, le comité de parents, les intervenants des milieux socioéconomiques, municipaux et provinciaux. L'élu scolaire veille à ce que l'accessibilité à des services éducatifs de qualité soit au coeur de chacune des décisions de sa commission scolaire. Il s'en assure en siégeant activement sur divers comités: l'exécutif, services éducatifs, ressources humaines, financières, transport et bien d'autres. L'élu scolaire défend bec et ongles l'éducation et s'assure que les décisions d'aujourd'hui soient garantes d'un riche héritage pour les générations à venir. L'élu a une vision!

Antonin Simard, Brigitte Gagné, Éric Bergeron, Roxanne Thibeault

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer