L'apathie régionale...

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

L'éditorial de François St-Gelais sur l'apathie régionale publié jeudi me fait me questionner sur les causes de cette situation et me rappelle une autre époque, celle d'où origine notre dynamisme perdu.

Les fusions municipales ont eu des conséquences à ce titre. Lorsque nous avions trois villes d'importances, il y avait trois maires et une forme de compétition doublée de solidarité, appelée «esprit de clocher» par certains, ce qui créait une dynamique favorable aux combats régionaux lorsqu'il était temps de s'unir. Maintenant, nous n'avons qu'un maire à Saguenay et ceux de la MRC du Fjord, où, chacun regroupé applique le principe de l'union qui fait la force. Les changements économiques jouent également: le monde forestier très fort à cette époque n'a plus l'écoute qu'il devrait avoir. Le monde de l'aluminium, avec la perte d'Alcan vers une méga-entreprise, dont le siège social n'est même plus près de notre milieu, joue. Lorsque Jean Simon intervenait à l'époque, cela avait un impact très important, très dynamisant, sans rien enlever à ses successeurs d'aujourd'hui. Maintenant on fait quoi?

De plus, il y a ces «brûles-énergie» qui sont toujours à la chasse aux sorcières dont l'unique mission n'est pas de servir 100% des citoyens, mais de chercher à prendre en défaut tout le monde par zèle de procédure; on lance les bâtons dans les roues au prix de perdre des projets importants comme cette station d'hébergement d'aéronefs à Bagotville. Ce sont de tristes conséquences sur le dos de ceux qui veulent développer des projets, en les faisant passer pour malhonnêtes. Combien de pères et de mères de famille sur le chômage applaudissent ça ?

Tous les indiens veulent être chef. Et le chef, en perd son dynamisme à force d'en être débordé.

Pierre Charbonneau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer