Oui, gardons Champlain!

Le future pont qui remplacera l'actuelle pont Champlain... (PHOTO FOURNIE PAR INFRASTRUCTURE CANADA)

Agrandir

Le future pont qui remplacera l'actuelle pont Champlain pour relier la rive-sud de Montréal à l'Île-des-Soeurs et l'île de Montréal.

PHOTO FOURNIE PAR INFRASTRUCTURE CANADA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Quotidien

Félicitations M. Tremblay pour votre chronique «Gardons Champlain» publiée lundi! Je suis entièrement d'accord avec vous puisque lors de l'annonce pour le nom du nouveau pont, mon épouse et moi en avons discuté et nous ne pouvions imaginer que l'idée de nommer le nouveau pont Maurice-Richard serait définitif.

Loin de moi l'idée de ternir le nom de notre «Rocket» national, qui a fait partie de quelques-unes de mes décennies. De plus, il n'a pas fait que marquer des buts au hockey, il a aussi marqué l'histoire du Québec et le peuple francophone. Cependant, je crois qu'il faut se rapporter à l'histoire avec un grand «H» c'est-à-dire l'histoire de Samuel de Champlain, qui est tout à la fois un navigateur, un cartographe, un soldat, un explorateur, un géographe, un commandant, un chroniqueur français et surtout le fondateur de notre capitale nationale, Québec.

Il est un fier représentant de notre peuple puisque ne détenant pas de titre de noblesse, son acharnement à vouloir implanter une colonie française en Amérique du Nord lui vaut, depuis le milieu du 19e siècle, le surnom de «père de la Nouvelle-France». Ce n'est pas rien, la francophonie en Amérique du Nord existe de par Samuel de Champlain.

Québécoises et Québécois, ne nous laissons pas diviser et leurrer sur le nom d'un pont par un gouvernement conservateur dirigé par Harper et représenté au Québec par son lieutenant Denis Lebel qui n'ont qu'une vision à court terme sur leurs actions et les impacts économiques, et n'ont que comme objectif réel d'être réélus en distribuant des bonbons avec notre argent et possiblement paraître comme des politiciens qui travaillent pour le peuple.

Le nom du pont Champlain doit rester pour toute la francophonie de l'Amérique du Nord.

Denis Lalancette

Chicoutimi

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer