Préservons l'histoire

Pont de Saint-Félicien... (Photo archives)

Agrandir

Pont de Saint-Félicien

Photo archives

Partager

Sur le même thème

Le Quotidien

Comme beaucoup d'automobilistes, c'est avec grand plaisir que j'ai passé sur le pont menant d'une rive à l'autre dans la belle ville de Saint-Félicien. Mais, avant de prendre ce pont, j'ai été frappé par l'identification : «Pont Saint-Félicien»... Nous avions auparavant le pont Carbonneau. Nous pouvions, à ce moment-là, faire une référence historique au député libéral Jean-Baptiste Carbonneau qui avait contribué financièrement à la construction du pont en 1907. Le pont de l'époque avait reçu son nom en 1909. Ainsi, cette dénomination nous obligeait à connaître un peu le passé de la ville! Le «Pont Saint-Félicien» ne fait plus de référence à l'histoire... Je sais qu'un comité avait été formé afin de suggérer un nom; je ne sais cependant pas ce qui s'est passé pour qu'on en arrive à une telle dénomination. Dommage, puisque les rues, les routes, les édifices publics et privés sont une méthode facile et populaire de renseigner sur le passé autant les citoyens locaux que les touristes...

Je ne peux pourtant pas accuser les autres et m'en laver les mains. Dans les années 1980, alors que j'étais conseiller municipal à Roberval, il y avait une route appelé «Route des Sauvages», c'est celle qui part de Roberval et se rend à Sainte-Hedwidge. J'avais compris, qu'en raison de la signification péjorative du mot, on veuille le changer. J'avais alors suggéré : «Route des Amérindiens». Je voulais alors garder l'historique de cette route qui permettait aux citoyens de Mashteuiatsh de passer de leur municipalité à leurs terrains de chasse, de pêche et de piégeage dans différents secteurs dont l'actuelle ZEC la Lièvre. Ma suggestion n'a pas passé. Le conseil a plutôt opté pour la «Route de Sainte-Hedwidge». Bien sûr, ce nom ne pouvait pas porter à discussion mais enlevait un aperçu important de notre passé!

Il semble donc que cette façon de faire soit généralisée; on ne veut pas se mouiller, on ne veut pas de chicane, on ne veut pas déplaire, on ne veut pas s'imposer même si c'est avec raison qu'on pourrait le faire! Je pense encore à l'abolition, il y a quelques années, du nom du «Rang du Poste» à Métabetchouan! Quelle belle signification pour désigner cette route qui se situe entre Desbiens et Métabetchouan. On rappelait ainsi que les Amérindiens empruntaient ce passage pour aller porter leurs produits de chasse ou de piégeage au «poste» (depuis 1676) de la rivière Métabetchouan. Cette route est devenue banalement «Route 169»...

Lorsque j'entends dire que l'on va peut-être reconstruire le pont Dubuc, j'ai bien peur qu'on enlève encore une partie de notre histoire (comme on l'a fait pour Chicoutimi?) et tout simplement désigner le nouveau pont qui serait construit du nom de «Pont Saguenay»? S'il vous plaît, respectons nos ancêtres et tâchons de préserver un peu notre passé !

Gérard Guay

Roberval

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer