Aucune surprise

Partager

Le Quotidien

À voir la façon avec laquelle Pauline Marois a manoeuvré dans le dossier de l'amphithéâtre de Québec en 2011, que pouvions-nous espérer d'autre qu'une marque exagérée de déférence envers le lobby de la production à tout prix d'hydro-électricité concernant le projet de minicentrale à Val-Jalbert? En page couverture du Quotidien d'hier, concernant ce débat, plus que questionnable, compte tenu du contexte de surplus d'électricité, on peut lire: «Marois tasse les écolos». À mon avis, ce que le journal aurait dû écrire c'est: «Après avoir tassé Daniel Breton comme ministre de l'Environnement et de la Faune, Marois tasse les écolos. Les élus continuent, quel que soit le palier de gouvernement, à privilégier même des décisions économiques irrationnelles au détriment de la lutte aux changements climatiques.

Félicien Normandin

Métabetchouan-Lac-à-La-Croix

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer