Une aubaine!

Partager

Le Quotidien

Saguenay aura maintenant son escouade de contrôle de foule (sic). Cette escouade pourra maintenant, avec l'aide de boucliers, matraques, casques et formation sur la «psychologie» d'une foule, restreindre la dissidence. La grève étudiante n'est pas étrangère à cela. Le 29 mars 2012, 16 étudiants ont été arrêtés à l'UQAC et une soixantaine d'autres ont par la suite occupé le poste de police afin de demander la libération des «arrêtés». Ces événements ont sans doute mis la puce à l'oreille des «autorités» qu'elles n'étaient pas suffisamment équipées pour réprimer des étudiants «armés» de pancartes et de porte-voix.

La rhétorique officielle dit que c'est le classement du service de police qui amenait la nécessité d'une escouade de la sorte; qu'il fallait entrer dans les normes du ministère. En vérité, les corps de police organisent la répression à travers le Québec et Saguenay devait suivre le bal. Outre l'escouade, la police de Saguenay a aussi, depuis la loi spéciale de mai dernier, acheté un camion (d'occasion) servant de poste de commandement en cas d'émeute au coût de 110 000$, au-lieu d'un neuf à 500 000$. C'était une aubaine d'acquérir cet autre outil de répression. Ce n'est pas les lettres hollywoodiennes qui vont faire de nous une «ville», mais la nouvelle escouade et son camion!

Claude Côté

Étudiant

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer