Le droit à la vie

Le Quotidien

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a dit que s'il devenait premier ministre, il n'ouvrirait pas le dossier de l'avortement qui est réglé depuis longtemps selon lui. Comme si la vie n'était pas importante et ne valait pas la peine qu'on en parle! Pourtant, on s'alarme sur notre gros problème démographique au Québec et au Canada.

Un futur premier ministre ne s'y intéresserait pas plus que ça? Le premier des droits fondamentaux duquel découlent tous les autres droits, c'est le droit à la vie. Selon moi, l'avortement enlève ce droit à un enfant sans défense.

Il fait deux victimes: l'enfant et sa mère qui reste marquée psychologiquement et souvent physiquement. La science a prouvé que la vie commence dès la conception et chaque vie doit être précieuse pour un premier ministre. Il doit avoir cette préoccupation essentielle pour la survie du Québec et du Canada.

Hermance Côté, Alma

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer