Un joyau à préserver et à protéger

CHRONIQUE / La Véloroute des Bleuets est un bijou de piste cyclable qui fait... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

CHRONIQUE / La Véloroute des Bleuets est un bijou de piste cyclable qui fait l'envie de plusieurs régions. Elle manque d'amour à quelques endroits, tandis que d'autres sections sont magnifiques. État des lieux après un tour du Piékuagami en deux jours avec ma conjointe et mon fils de 11 ans.

Jour 2

Après une bonne nuit de sommeil, malgré l'oubli des matelas de sol, nos corps n'étaient pas courbaturés. On enfile fruits, muffins et oeufs cuits durs, et nous sommes prêts pour un beau 130 kilomètres. Encore une fois, le personnel du Camping Belley nous offre un service courtois de transport des bagages.

Nos jambes un peu raides se réveillent rapidement avec les petites côtes à gravir dans la piste cyclable qui mène à la route régionale. Deux lièvres nous regardent passer et s'engouffrent dans la forêt. Arrivés sur l'accotement de la 169, quelques coups de pédales, puis une belle descente nous attend dans ces vallons verdoyants menant à Mistook.

Une fois au pied de la dernière côte, il faut être prudent et côtoyer les voitures de proche. Des travaux d'asphaltage compliquent la tâche des cyclistes. Heureusement, la chaussée striée ne dure pas trop longtemps.

À la sortie du village, on bifurque en direction du lac Saint-Jean ou de la rivière Grande Décharge dans une portion de piste cyclable qui offre de magnifiques vues avec l'immense usine de Rio Tinto en arrière-plan. Pause photo.

Le trio revient sur la route régionale pour grimper une côte avant de prendre le chemin Saint-Michel, qui est très agréable à rouler. Après quelques coups de pédales dans des quartiers d'Alma, on décide de prendre le bateau Le Maligneau pour se rendre à la Dam-en-Terre. Un couple nous mentionne qu'ils ont roulé plusieurs pistes cyclables au Québec et trouve la Véloroute la plus belle. Il s'agissait de leur deuxième visite.

La piste cyclable qui mène à la Dam-En-Terre et la portion qui suit ont particulière plu à mon fils. Il s'est amusé dans les nombreux virages et les quelques bosses escarpées. Ah la jeunesse! Il a été impressionné de passer au-dessus des barrages et de constater leur rôle. La Véloroute dans le secteur Alma est vraiment en bon état.

Saint-Gédéon la pauvre

Ce qui est tout le contraire à Saint-Gédéon. Dès qu'on arrive dans les limites du village, la qualité de la chaussée fait dur. Le rang qui longe le club de golf est ponctué de sections en poussière de pierre et les portions en asphalte sont pleines de fissures. Arrivés dans le rang des Îles, on se dit enfin. Eh bien non, la bande cyclable n'est guère mieux. Le trio va se reposer les bras et les épaules malmenés par cette quinzaine de kilomètres sur le bord du lac à l'Auberge des Îles.

Après avoir mangé un peu, on prend notre courage à deux mains et on roule pour se rendre au restaurant mexicain de Saint-Gédéon. Il est fermé sur l'heure du midi. Ben coundonc, envoye à Métabetchouan!

La piste qui longe chalets et maisons, et la section nouvellement asphaltée qui nous glisse jusqu'au Rigolet est exquise. Un petit détour dans une épicerie et hop on se trouve un beau «spot» qui surplombe le lac Saint-Jean, pour dîner sur l'herbe. La vue est magnifique!

La piste entre Métabetchouan et Desbiens est celle qui offre le point de vue le plus impressionnant sur le lac Saint-Jean. Le trio roule bien lentement pour profiter de toute cette splendeur.

Le sourire fendu jusqu'aux oreilles, on traverse Desbiens pour emprunter ma section préférée de la Véloroute. Aménagée depuis quelques années, la section à flanc de montagne en direction de Chambord est géniale. En plus d'offrir des points de vue superbes sur le Piekuagami, le relief invite à s'amuser et à pousser un peu la machine. Hubert voulait refaire deux fois la montée en lacet.

Cette dépense énergétique oblige une pause «gatowabe» à Chambord. Le trio s'est amusé, mais le nombre de kilomètres parcourus en deux jours se fait sentir. Une chance qu'il y a une surprise à Roberval. On profite d'une longue descente après le village, avant de se taper la dernière difficulté de la journée, la côte des sables. La famille est moins fringante.

La petite descente qui mène au camping de Val-Jalbert est dangereuse avec nombreuses bosses causées par des racines. À réparer.

La douleur se fait moins sentir quand on longe le lac et on peut le contempler tout le long jusqu'à Roberval. Une des sections les plus populaires, très achalandées.

Enfin à Roberval où nous attend un bon gelato dans l'environnement paisible de la marina. Ça redonne les forces nécessaires pour terminer le périple.

Mashteuiatsh se traverse sans s'en apercevoir. Il manque quelques coups de balai à certains endroits, mais ç'a déjà été pire.

Cette journée sans vent est bénie pour la dernière section entre Pointe-Bleu, Saint-Prime et Saint-Félicien. Ce secteur est très agréable à rouler. Notre vitesse est bonne. Comme on connaît bien le paysage, on roule un peu plus vite. Nous avons hâte d'arriver. Mais oh surprise, un quad sur la piste cyclable. J'en reviens pas! Ma blonde me dit de me calmer. J'ai témoigné de ma colère et de mon désarroi par des signes de bras, sinon ça n'aurait pas été beau comme dégelée.

En passant devant les nombreux concessionnaires de la ville de l'automobile, le trio sait que ça achève. C'est en empruntant le pont de Saint-Félicien, à moins d'un kilomètre de notre point de départ, que je me rends compte du défi que viennent d'accomplir mon fils de 11 ans et ma conjointe, qui n'avaient pas beaucoup roulé cette année.

Fier d'avoir complété le parcours, je me suis dit que la région est chanceuse d'avoir une infrastructure comme la Véloroute pour faire le tour du lac en toute sécurité. Il faut seulement la préserver et éviter qu'elle ne se détériore

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer