Recherche utile

Claude Villeneuve, directeur de la Chaire en écoconseil... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Claude Villeneuve, directeur de la Chaire en écoconseil de l'Université du Québec à Chicoutimi.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Villeneuve
Le Quotidien

CHRONIQUE / Récemment, au siège des Nations Unies à New York, je faisais avec mon collègue Georges Lanmafankpotin, la présentation de nos nouveaux outils d'analyse et de priorisation des Objectifs de développement durable (ODD) du Programme pour le développement durable à l'horizon 2030 (PDD-H2030).

Ce programme adopté l'an dernier par l'Assemblée générale des Nations Unies est issu de la volonté exprimée au terme du Sommet Rio+20 en juin 2012. Le programme précédent, les Objectifs du Millénaire pour le développement, se terminant en 2015, il fallait une nouvelle direction pour orienter la gouvernance mondiale, nationale et locale vers une meilleure intégration de la complexité des enjeux de développement durable en vue de marquer un réel progrès d'ici 2030.

Il faut comprendre que pour la majorité des indicateurs suivis par le Programme des Nations Unies sur l'Environnement, la situation mondiale s'est détériorée. Même si la proportion de la population mondiale vivant dans la pauvreté a légèrement fléchi, le nombre de personnes disposant de moins de 1,25$ US par jour, sans eau potable ni électricité, est encore intolérablement élevé.

Pendant que les très riches s'enrichissent toujours plus vite, la précarité de l'existence des pauvres agrandit les disparités, ce qui menace la stabilité politique et fragilise l'économie mondiale. Un peu partout, les régions se dévitalisent à mesure qu'on les contraint au simple rôle de pourvoyeuses de ressources et les gens migrent vers des villes de plus en plus grandes dans l'espoir d'un avenir meilleur. Bref, l'idéal du développement durable est encore loin devant.

Ce constat n'est pas nouveau pour nous au Saguenay-Lac-Saint-Jean et, dès la fin des années 1980, des gens dévoués ont essayé de comprendre comment on pouvait contrer ces tendances. L'initiative de la Région Laboratoire du Développement Durable initiée en 1991 et l'Université d'été internationale francophone sur le développement durable, tout comme le congrès Nikan tenu à Jonquière en 1997, nous ont permis d'initier la construction d'une grille d'analyse de développement durable (GADD) qui a été perfectionnée et testée dans divers pays du monde et qui a fait l'objet , depuis 1999, de huit versions, dont la dernière, parue en mai 2016, intègre l'ensemble des ODD déterminés par les Nations Unies et permet pour des pays avancés comme le Canada, mais aussi pour les pays en développement, de répondre au PDD-H2030 à l'échelle locale, régionale, nationale et supranationale.

La GADD permet la participation des parties prenantes à la planification, à la mise en oeuvre et à l'évaluation des politiques, stratégies, programmes et projets de développement durable. On peut la télécharger gratuitement avec son guide d'utilisation à http://ecoconseil.uqac.ca.

Il y a 17 ODD qui forment un réseau complexe dans lequel on retrouve 169 cibles. Il est bien connu que quand on court plusieurs lièvres à la fois, le civet risque d'être mince... C'est ainsi qu'est apparu le besoin d'établir des priorités entre les cibles des ODD. Ce besoin nous a été présenté lors d'un exercice national tenu au Sénégal en juillet.

Dans notre partenariat avec l'Institut de la Francophonie pour le développement durable, la Chaire en éco-conseil a élaboré un nouvel outil permettant de prioriser les cibles des ODD en tenant compte de leurs synergies et de leurs antagonismes. Cet outil a débuté sa période expérimentale au Burkina Faso, au Togo et au Bénin, à l'échelle nationale et même au niveau des communes. L'outil est très prometteur comme en témoignent les expériences relatées dans le numéro 102 de la revue Liaison énergie Francophonie que nous avons remis aux participants de notre conférence et que vous pouvez télécharger gratuitement à http://www.ifdd.francophonie.org/ressources .

S'il fallait une preuve que la recherche faite dans notre université peut être à l'échelle mondiale, je crois qu'il s'agit là d'un exemple probant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer