Un monde pour tous

CHRONIQUE / Notre monde baigne dans des idées-forces que nous prenons pour une... (123rf)

Agrandir

123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nicole Huybens
Le Quotidien

CHRONIQUE / Notre monde baigne dans des idées-forces que nous prenons pour une réalité immuable. Nous pensons que la croissance économique est un impératif, que le progrès est inévitable, que les techniques et le profit sont plus importants que l'amour.

Nous accordons plus de crédit au rentable qu'au vrai ou au bien.

L'imaginaire, la spiritualité, l'art sont réservés à la vie privée. Ils ne devraient donc pas interférer avec les décisions publiques rationnelles, gestionnaires, comptables et technocratiques.

Les sentiments, la sollicitude, l'empathie pour les humains et les non humains seraient secondaires, voire inutiles, pour des prises de décisions éclairées dans la sphère sociale et politique.

La concentration du pouvoir économique dans les mains des plus riches, des plus puissants et d'institutions impersonnelles engendre trop de pauvreté (ici et ailleurs), des inégalités insupportables, de la violence, un individualisme futile et narcissique, et une destruction irresponsable des écosystèmes naturels.

L'indifférence ou le cynisme devant ces problèmes est si compréhensible: nous sommes trop pris dans les tourbillons des quotidiens trop rapides, trop chargés, trop courts.

Les membres de l'organisme Devenir Présent sont alarmés devant le désastre d'une humanité qui se réduit à ses techniques et ses dollars, et c'est justement pour cela qu'ils refusent d'être impuissants! Ils veulent un autre monde pour tout le monde.

Avec leur coeur, leur raison et leurs mains, ils veulent faire prendre un tournant à l'histoire de l'humanité en devenir. Sans colère, sans arme, sans pouvoir, ils sont des humains anonymes parmi tous les autres. Ils veulent un monde plus chaleureux, plus tendre et plus vert, alors ils le créent autour d'eux, tout de suite, sans attendre des décisions venant d'ailleurs, d'avoir plus de pouvoir ou que les médias considèrent leur quête comme suffisamment glamour pour en parler. Leur quête n'est pas réaliste? Pourtant, même sans la lumière des projecteurs, elle est indispensable.

Devenir Présent est un laboratoire. C'est là que les membres apprennent et expérimentent la coopération, la fraternité, l'égalité, la richesse de la différence, la non-violence et l'harmonie avec la nature. La rentabilité, la gestion et l'efficacité y sont des moyens, jamais des finalités.

Tenir debout par rapport à des valeurs d'inclusion, de dialogue, de don, de bienveillance, c'est leur pari. L'humour, les arts, la joie de vivre, les rassemblements sont aussi leurs moyens pour changer le monde, un jour à la fois. Devenir Présent s'inscrit dans la lignée de ces initiatives que l'on appelle «de transition» qui ne font pas rimer le bonheur des uns avec le malheur des autres et la prospérité avec la destruction de la nature.

L'organisme s'est doté d'un code d'éthique et de bienveillance, car ce n'est pas en abolissant toutes les règles que l'on parvient à une société plus viable pour tous. C'est plutôt en choisissant celles qui vont permettre de se comporter de manière cohérente avec des valeurs fondamentales et de se relever dans les situations difficiles.

Pour eux, le changement passe par la conscience des ratés d'aujourd'hui, y compris les leurs, et le bonheur se trouve dans le «oui» inconditionnel à un autre monde en devenir, à réaliser au présent. La différence est un lien, l'incalculable a de la valeur, tous les humains sont uniques parmi les autres, la liberté et la responsabilité individuelle n'ont aucun substitut. Il n'y a rien de trop petit pour mettre sa conscience en éveil et changer autour de soi avec les autres.

Ils sont à Chicoutimi, organisent notamment le Festival Humanité et vous pouvez les rejoindre sur devenirpresent.org.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer