La semaine du pee-wee

CHRONIQUE / Depuis lundi se déroule au Foyer des loisirs et au Palais des... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Phil Desgagné
Le Quotidien

CHRONIQUE / Depuis lundi se déroule au Foyer des loisirs et au Palais des sports de Jonquière la 52e édition du Tournoi provincial de hockey pee-wee de Jonquière. Pour les policiers, l'événement de cette année est un peu plus marquant puisque c'est la 50e édition dont ils sont les maîtres d'oeuvre.

J'ai un attachement particulier pour le tournoi pee-wee de Jonquière. J'ai été plus impliqué dans ce tournoi que dans d'autres. J'ai d'abord été un arbitre au tournoi pendant de nombreuses années et j'ai aussi été son président d'honneur. Ses organisateurs ont également souligné mon intronisation au Temple de la renommée de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

En plus, il ne faut pas se le cacher, la catégorie pee-wee a toujours été plus populaire auprès de la population. C'est à ce moment qu'on voit vraiment les habiletés naturelles de certains joueurs et qu'on peut constater qu'ils possèdent les outils pour progresser dans un calibre supérieur.

La popularité du tournoi de Jonquière est aussi due à l'organisation monstre qui entoure l'événement. D'après plusieurs, le tournoi de Jonquière est le deuxième en importance et en popularité, après celui de Québec.

Je trouve que l'idée de donner la présidence d'honneur au Patro de Jonquière cette année est un coup de maître. Le Patro est une institution en place depuis de nombreuses années dans le secteur de Jonquière. Cette organisation est impliquée dans le tournoi depuis le début. Lors d'un point de presse présenté il y a quelques jours, la présidente du conseil d'administration a rappelé la participation du Patro. Elle a aussi rappelé que la chanson thème du tournoi a été composée par deux religieux, le père Rena Sergerie et le frère Fernand Genois.

Le Patro est impliqué dans plusieurs événements à Jonquière et de nombreux jeunes le fréquentent régulièrement au cours d'une année. Lors du point de presse, le directeur général Yanick Gagnon était accompagné de toute son équipe d'animation.

Il y a quelques années, j'avais manifesté ma surprise de constater que l'état-major de la Sécurité publique de Saguenay n'était pas impliqué avec les policiers dans l'organisation du tournoi.

La situation a été corrigée lors des plus récentes éditions. Des membres de l'état-major étaient présents lors du lancement de cette 52e édition. Ils se font aussi un devoir de participer à certains événements associés au tournoi.

Bonne semaine pee-wee aux bénévoles et aux organisateurs. J'espère que la population sera au rendez-vous.

Le curling

Le curling connaît un engouement tout à fait extraordinaire présentement. La semaine dernière, j'ai eu l'occasion de discuter avec des dirigeants du Club de curling Chicoutimi. Ils m'ont raconté qu'ils n'ont jamais remarqué un aussi grand nombre de membres. Et il semble que c'est le cas dans plusieurs clubs de la région.

Le club chicoutimien remplit toutes ses heures de glace. De plus, lors de tournois, il est obligé de limiter le nombre de participants. C'est un heureux problème pour les bénévoles. Espérons que les clubs de golf vivront les mêmes problèmes dans les prochaines années.

Parlant de golf, le club de Chicoutimi tiendra son assemblée annuelle, dimanche. À cette occasion, les membres pourront rencontrer le nouveau surintendant. Il a signé son contrat la semaine dernière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer