Les détails qui font peur

Les détails qui me hantent, c'est ta «matante»... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Les détails qui me hantent, c'est ta «matante» ou ton «mononcle» qui a toujours été un modèle pour toi et qui, par un beau jour d'automne, partage sur Facebook une vidéo de propagande déguisée en grande vérité sur les réseaux sociaux. Ce sont ces petites vidéos qui circulent doucement au point d'être visionnées des centaines de milliers de fois.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Ce qui me fait peur, ce sont les détails.

Évidemment, comme bien d'autres personnes, c'est un sentiment d'effroi et d'impuissance qui m'envahit quand je pense à ce qui est arrivé vendredi dernier à Paris. Et puis, après coup, on constate tristement que la fameuse ritournelle du «Ça aurait pu être quelqu'un que je connaissais ou même moi» semble revenir nous hanter de plus en plus souvent.

Mais comme je vous dis, ce sont les détails qui viennent de plus en plus me hanter.

Et seulement pour ajouter au vertige, cette histoire de violence qui se déroule sous nos yeux et dont nous sommes tous et toutes les protagonistes d'une façon ou d'une autre, eh ben voilà qu'en matière de détails, on a ici droit à une sacrée mine d'or.

Maintenant, si vous pouvez me croire assurément sur un truc, je peux vous garantir que ça vous ferait peur si vous saviez à quel point il y a tant de ces détails qui peuvent bien m'échapper.

Certes, je connais les grandes lignes. Et même là. Je vous dis ça comme ça, mais c'est un peu comme «À la recherche du temps perdu» de Marcel Proust. Tout le monde qui s'intéresse moindrement à la littérature pourra vous en faire un bref résumé, mais cela fait-il pour autant d'eux des individus aptes à discourir de façon cohérente, ne serait-ce que quelques minutes seulement, à propos d'une telle oeuvre comptant près de 1,5 million de mots? Et quand bien même qu'on se targuerait fièrement de l'avoir lue dans son entièreté, encore faudra-t-il être parvenu à en saisir toutes les nuances.

Je vous le dis les copains, je ne veux surtout pas jouer au rabat-joie, mais j'ai cette impression de ne vraiment pas être seul à ne pas tout bien comprendre dans cette histoire.

Évidemment, ça serait un truc vraiment chouette de pouvoir saisir toutes les subtilités de ce conflit en visionnant une vidéo de quelques minutes, mais justement, c'est là que j'ai peur.

Ce n'est pas de ne pas tout comprendre qui me fait peur. Ce qui me fait peur, c'est qu'il y a à la fois trop de gens qui prétendent tout comprendre et trop de gens qui voudraient désespérément tout comprendre.

On aurait voulu construire une espèce de jardin idéal de la désinformation et on n'aurait certainement pas pu mieux faire que cette époque.

Jamais il n'aura été aussi facile de véhiculer des mensonges qui, à la fin, ne finissent que par desservir la haine, la peur et la violence.

Les détails qui me hantent, c'est ta «matante» ou ton «mononcle» qui a toujours été un modèle pour toi et qui, par un beau jour d'automne, partage sur Facebook une vidéo de propagande déguisée en grande vérité sur les réseaux sociaux. Ce sont ces petites vidéos qui circulent doucement au point d'être visionnées des centaines de milliers de fois.

Ce sont ces personnes que tu avais gardées dans tes amis Facebook seulement pour rigoler une fois de temps en temps et qui, au fil des années, se sont laissé gagner par une haine progressive de quelque chose qui semble pourtant leur échapper, mais qu'ils pourfendront avec une conviction qui ferait rougir d'envie un curé nostalgique.

Ces détails, ils me font peur, car du moment où l'on réussit à prend un certain recul et à voir tous ces détails dans leur ensemble, c'est un portrait-robot qui se dévoile devant nous.

Celui de la confusion qui prend place. Du chaos qui s'installe dans tant de têtes. Des mêmes têtes qui forment la civilisation.

Car oui, cette fois-ci, la guerre se passe ici aussi. Et le champ de bataille est tout près, juste là, entre nos deux oreilles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer