La vie trépidante de Sylvain Rodrigue

Sylvain Rodrigue a délaissé un travail de professeur... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Sylvain Rodrigue a délaissé un travail de professeur à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, il y a quelques années, pour faire carrière chez les professionnels.

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Phil Desgagné
Le Quotidien

La semaine dernière, je suis allé à l'entraînement matinal des Saguenéens comme je le fais régulièrement. Ce matin-là, j'ai eu l'occasion de passer une heure en compagnie de Sylvain Rodrigue, l'ancien gardien et entraîneur des gardiens de l'équipe. Celui qu'on surnomme Chichi était de passage dans la région pour quelques jours. Il est maintenant à l'emploi à temps plein des Oilers d'Edmonton.

Sylvain a délaissé un travail de professeur à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, il y a quelques années, pour faire carrière chez les professionnels. Il y a quelques mois, il a signé une entente de trois ans avec les Oilers. Son travail consiste à s'occuper des jeunes gardiens de l'organisation. Il est aussi désigné pour faire ce qu'on appelle du «scouting» un peu partout à travers le monde. La semaine dernière, il était en Suisse pour un tournoi des moins de 18 ans.

Quand je lui ai demandé s'il y a assez de travail pour justifier un poste à temps plein d'entraîneur des gardiens dans les filiales, il m'a répondu que la majorité des équipes de la Ligue nationale de hockey ont maintenant deux entraîneurs des gardiens. Un entraîneur s'occupe des gardiens du grand club et l'autre est responsable des filiales. On connaît le rôle que jouent maintenant les gardiens au hockey professionnel.

Ce n'est pas toujours une vie facile, car son domicile est à Saguenay. Sylvain vit donc dans les hôtels entre huit et dix mois par année. Mais il est heureux comme un poisson dans l'eau.

J'ai discuté aussi avec lui de la nouvelle organisation à la tête des Oilers d'Edmonton. Il m'a parlé de Bob Nicholson, Peter Chiarelli et Todd McLellan. Il a rencontré ces gens au cours du camp d'entraînement et il se dit très impressionné par la nouvelle direction.

Il a aussi parlé de la sensation des Oilers, Connor McDavid. Sylvain l'a côtoyé pendant le camp d'entraînement et il le considère comme un exceptionnel. Il paraît que c'est un modèle autant sur la glace qu'à l'extérieur de la patinoire.

Quand je lui ai demandé si McDavid était meilleur que Jack Eichel, il a répondu que Eichel sera un très grand joueur dans la Ligue nationale de hockey. Mais McDavid est un exceptionnel.

La conversation a ensuite dévié vers son fils Olivier, qui évolue avec les Élites midget AAA de Jonquière. Il est présentement considéré comme le meilleur gardien en prévision de la séance de repêchage 2016 de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il devrait être sélectionné parmi les quatre ou cinq premiers.

Sylvain le trouve supérieur à ses attentes du départ. Pour l'instant, Olivier n'a pas d'agent. S'il est un jour repêché par une équipe de la LNH, alors on verra. Des universités américaines suivent également ses performances de près. Il reçoit régulièrement des appels de représentants d'universités.

Selon Sylvain, Yanick Jean est sur la bonne voie avec les Saguenéens pour enfin construire une équipe gagnante. Il note que l'équipe est jeune et a beaucoup de talent.

Parlant des Saguenéens, ils viennent encore de vivre un excellent week-end. En plus, certains joueurs semblent vouloir se signaler. Il suffit de penser à Jonathan Bourcier, qui fait maintenant partie des dix meilleurs pointeurs de la LHJMQ, et à Julio Billia, qui vient d'obtenir une étoile pour la deuxième fois en trois semaines. Il montre présentement la meilleure moyenne d'efficacité de la ligue (,922). Nicolas Roy est sur une lancée tout à fait exceptionnelle. Seize parties consécutives avec au moins un point. L'équipe est la troisième meilleure en défensive de tout le circuit Courteau. En plus, les foules commencent à être plus intéressantes au centre Georges-Vézina.

La nouvelle organisation prépare une campagne d'abonnements de mi-saison. Elle sera lancée dans les prochaines semaines. Les intéressés n'auront qu'à appeler au bureau des Saguenéens.

Curling

Parlons de curling maintenant puisque le tournoi du Balai d'or a lieu cette semaine, au Club de curling de Chicoutimi. Soixante-quatre équipes d'un peu partout au Saguenay-Lac-Saint-Jean s'affronteront dans une compétition amicale. Mais vous savez que tout le monde voudra gagner. Ça se fera quand même dans un esprit de camaraderie. Pour plusieurs personnes qui se sont connues au golf, au baseball ou au hockey, il y a plusieurs années, ce sera l'occasion de se revoir. Et je peux vous dire qu'un tournoi des retraités, c'est tout un party.

Propos recueillis par Serge Émond

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer