Un aveuglement volontaire?

«Parce que la question n'est pas là: les... (Archives La Presse)

Agrandir

«Parce que la question n'est pas là: les consommateurs sont rendus ailleurs. Ils veulent être certains que les pratiques forestières de Résolu sont vertes et durables», estime l'auteur.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carrefour du lecteur
Le Quotidien

Un autre joueur, on semble l'oublier, a son mot à dire dans le débat sur les pratiques forestières durables, mettant notamment en cause Produits forestiers Résolu (PFR) et le groupe environnementaliste Greenpeace. Ce sont les consommateurs. En fait, ils ont le dernier mot.

Cependant, les élus du Lac-Saint-Jean n'ont pas l'air de s'en rendre compte. Ils invitent leurs congénères à boycotter le papier de toilette de la multinationale Kimberley-Clark (KC). C'est ridicule! KC ne veut plus acheter chez PFR si, par exemple, l'emballage de ses produits n'arbore pas le logo FSC. Est-ce si difficile à comprendre? Les élus, comme le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin, sont tellement ancrés dans le discours de PFR qu'ils ont perdu de vue l'enjeu principal: les exigences des consommateurs en matière de protection de l'environnement.

Ils conseillent KC de ne pas embarquer dans le jeu de Greenpeace, comme eux le sont à l'évidence dans celui de PFR, mais la compagnie ne veut plus acheter de pâte kraft de l'usine de Saint-Félicien, propriété de Produits forestiers Résolu, si ses produits ne répondent à la certification FSC. Alors, même si les élus essaient de convaincre KC de ne pas céder au chantage des environnementalistes et de s'informer comme il faut sur les pratiques forestières de PFR, exemplaires selon cette dernière, cela constitue un coup d'épée dans l'eau. Parce que la question n'est pas là: les consommateurs sont rendus ailleurs. Ils veulent être certains que les pratiques forestières de Résolu sont vertes et durables. Ce qu'elle est incapable de leur garantir parce qu'elle s'entête à ne pas se conformer aux normes FSC. Alors, messieurs les élus, ouvrez-vous les yeux; c'est Résolu que vous devez raisonner.

Marcel Lapointe

Jonquière

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer