Débat: carte électorale

Rétablir les justes proportions

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay,... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay,

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

Lors de la dernière réunion du conseil municipal du 3 août dernier, il a été question du nombre de districts électoraux. En effet, en raison d'une disproportion du nombre de citoyens par district, Saguenay doit réduire le nombre de districts électoraux et souhaite ainsi faire passer le nombre de conseillers de 19 à 15 en vue des prochaines élections municipales de novembre 2017.

Toutefois, le conseil municipal considère qu'il est important de maintenir les limites actuelles des trois arrondissements (NDLR: ce qui signifie que la possibilité évoquée au départ de déplacer une partie des limites du secteur de Laterrière de l'arrondissement de Chicoutimi vers celui de La Baie est écartée).

Il est important de souligner qu'en plus de rééquilibrer la règle légale de proportion du nombre de citoyens par district, cela aura également comme effet de faire réaliser à Saguenay d'importantes économies financières.

Voici quelques détails plus techniques qui ont été discutés lors de la dernière réunion du conseil municipal et qui permettront aux citoyens de mieux comprendre la démarche entreprise actuellement par la ville de Saguenay.

Lois et règlements

Tout d'abord, le découpage des districts électoraux est un processus encadré par la loi. Celle-ci oblige notamment les villes de plus de 20 000 habitants à diviser leur territoire en districts électoraux. Cette procédure doit être réalisée aux quatre ans, soit chaque année précédant une élection municipale. Ainsi, selon les termes de la loi, nous avons jusqu'au 1er juin 2016 pour adopter un règlement à cet effet, à défaut de quoi la Commission représentative du Directeur général des élections du Québec le fera à notre place.

Des critères précis pour procéder au découpage des districts ont été prévus par la loi. Entre autres, ces règles établissent que le nombre d'électeurs par district ne doit être ni inférieur ni supérieur à plus de 15% de la moyenne d'habitants par district.

Aussi, les districts doivent être délimités de façon à assurer la plus grande homogénéité socio-économique possible compte tenu de critères tels que les barrières physiques (cours d'eau, importantes voies de communication, etc.), les tendances démographiques, les limites des arrondissements et des paroisses, la superficie et la distance.

Situation actuelle

Actuellement, le nombre d'électeurs de Saguenay ne permet pas de respecter les critères mathématiques du nombre minimal et maximal de citoyens par district exigé par la loi, soit approximativement entre 5000 et 7000.

Comme le conseil municipal considère opportun de conserver les limites des arrondissements actuels et de diminuer le nombre d'élus à 15, Saguenay doit d'abord procéder à la modification de son décret de constitution avant de pouvoir procéder à la division des districts. Ainsi, une demande en ce sens sera faite sous peu à l'Assemblée nationale, et ce, par le biais d'un projet de loi privé.

Jean Tremblay

Maire de Saguenay

Débat: carte électorale // Les élus de la capitale régionale projettent d'adopter une nouvelle carte électorale comptant 15 districts au lieu de 19 en vue des prochaines élections municipales. Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, et la conseillère désignée de l'opposition, Josée Néron, font le point et clarifient leur position respective sur cette question importante. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer