Facteur humain

Partager

Sur le même thème

ISABEL BROCHU
Le Quotidien

Que souhaiter à la région pour 2013? Dans ma première chronique en ces pages, en décembre 2009, je la condamnais au changement. C'est encore vrai. Comme il est vrai que je ne crois pas aux souhaits qui ne sont qu'illusions. Mais l'exercice est intéressant car il oblige à trier, identifier et choisir ce qui est essentiel dans la masse des non-événements. J'ai choisi un thème que j'affectionne depuis longtemps. Complexe et difficile à mesurer pour qui s'intéresse au développement des territoires, il est la source du meilleur et du pire: le facteur humain. Il m'inspire trois souhaits.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a besoin de changements. En cette année d'élection municipale, espérons un renouvellement de la classe politique et l'arrivée de leaders. Parce qu'il y a trop d'amis qui partagent une vision commune, entretiennent le ronronnement rassurant des idées reçues. Parce qu'il y a trop d'ennemis qui cultivent une haine qui paralyse les débats, freine l'émergence de nouvelles conduites, bloque l'innovation, déprime la citoyenne naïve que je suis, encore et toujours. Que les électeurs ne choisissent pas de nouveaux visages, mais de nouvelles idées. Qu'ils se donnent une classe politique plus représentative: plus de femmes, jeunes, artistes, voix de gauche et défenseurs invétérés de l'intérêt commun. Pour Saguenay, réclamons de sains débats. Une fois et pour toujours. À jamais.

Je souhaite qu'un fort vent d'audace secoue le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Qu'il souffle la volonté de revoir et modifier les orientations de développement et façons de faire. Qu'il balaie les peurs de colonisés et les discours passéistes. Qu'il inspire une autre fierté que ce piège émotif affirmant que nous sommes plus grands que nature. Une force qui poussera à repenser avec lucidité nos modes de concertation et de collaboration, qui donnera le courage de sortir des sentiers battus, d'accueillir les idées audacieuses en se confrontant à la différence, en s'ouvrant à l'autre.

À tous les citoyens de la région, que l'année 2013 soit celle du doute. Celui qui fatigue parce qu'il force la réflexion. Cette bienfaisante hésitation qui refuse la facilité des phrases creuses et solutions faciles. L'incertitude qui aiguise le sens critique et protège de la foi aveugle et dogmatique, qu'elle soit religieuse, économique, écologique, scientifique, corporative, idéologique. Doutez de ce que vous lisez, entendez, de ceux qui vous disent comment et quoi penser. Doutez de cette chronique. L'humain est capable du meilleur et du pire, ici comme ailleurs. À chacun de réfléchir et de décider comment il souhaite contribuer au meilleur pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer