Sorbet, granité et glace

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
CHRONIQUE / Enfin la chaleur! Ce n'est pas le temps de faire fonctionner le... (123rf)

Agrandir

123rf

Caroline Poirier
Le Quotidien

CHRONIQUE / Enfin la chaleur! Ce n'est pas le temps de faire fonctionner le four pour cuisiner. On y va au plus rapide et léger si possible pour profiter de ces beaux moments.

Lorsqu'on arrive au moment du dessert, on préfèrera souvent quelque chose de frais...très frais. Pourquoi ne pas y aller avec les fruits de saison et les transformer en desserts glacés?

Saviez-vous que?

Il existe une multitude de desserts glacés. Je me concentre aujourd'hui sur trois d'entre eux qui malgré leurs ressemblances à la base contiennent des ingrédients différents.

La glace

Une glace se compose de produits laitiers (lait, crème, beurre), de sucre + arômes ou fruits. Le pourcentage de gras contenu sera différent selon l'appellation: crème glacée, lait glacé, yogourt glacé, glace aux oeufs ...

Le sorbet

Selon le Larousse Gastronomique, les sorbets furent les premiers desserts glacés à faire leur apparition bien avant les glaces au lait ou à la crème. Ce sont les Chinois qui ont enseigné la préparation aux Persans et aux Arabes, qui les firent connaitre aux Italiens par la suite. «Le mot sorbet est la francisation de l'italien sorbetto, lui-même dérivé du turc chorbet et de l'arabe charab qui signifiait simplement boisson. À l'origine, les sorbets étaient composés de fruits, de miel, de substances aromatiques et de neige.»

Plus santé puisque moins gras, le sorbet se distingue de la glace par le fait qu'il ne contient ni matière grasse ni jaune d'oeuf. L'ingrédient de base est un jus ou une purée de fruit, un vin (champagne...), un alcool (vodka...) une infusion (thé, menthe...) Le mélange sera battu durant la congélation et on pourra y ajouter de la meringue ou un blanc d'oeuf battu à la fin pour lui donner plus de volume. Je vous ai d'ailleurs déjà entretenu des spooms, ces sorbets auxquels on ajoute le double de volume de meringue italienne de la normale.

Le granité

Lancé à Paris au XIXe siècle, ce sorbet (absolument sans meringue) doit son nom à sa texture plus granuleuse que celle d'un sorbet. Pas besoin de turbine ou de sorbetière pour le réaliser. Il sera tout simplement râpé à la fourchette au moment du service.

Le rôle du sucre

Les sorbets sont habituellement fabriqués avec un sirop de sucre (ou miel, ou sirop d'érable...) qui aura pour rôle de sucrer ces derniers, mais aussi pour ralentir et empêcher la formation de gros cristaux de glace. La teneur en sucre du sirop différera selon la teneur en sucre du fruit de base et la texture désirée.

Vous trouverez sur le marché différents modèles de sorbetières, de la plus simple à la plus complexe. Évidemment, les prix diffèrent selon les modèles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer