Les mauvais comportements des humains

Narou, un rare berger picard, attire les regards... (Photo courtoisie)

Agrandir

Narou, un rare berger picard, attire les regards et plusieurs souhaitent le flatter, mais certains se précipitent devant lui trop rapidement.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Picotte
Le Quotidien

Certains humains, pour faire leurs comiques, sont prêts à bien des bassesses. C'est le cas d'un homme qui a croisé Thundy cet été. En voyant le beau boxer bringé, il a stoppé net en fixant le chien et en prenant une pause de boxeur, les poings dans les airs. Il s'est mis à bouger et à boxer l'air en faisant semblant de frapper l'animal. Thundy a jappé.

Heureusement que Johanne Villeneuve, qui tenait la laisse, a eu le réflexe de se tasser et de rassurer son chien. Le bonasse animal s'est aussitôt calmé et il a poursuivi son chemin. Dans le cas échéant, un autre chien risquait de passer aux nouvelles avec une histoire de morsure plus ou moins justifiée.

« Il y a encore tellement d'éducation à faire », constate Joanne Gauthier qui possède un berger picard d'un an. La bête de 70 livres a l'air douce, mais si quelqu'un s'avance trop vite, il jappe. « Il l'a déjà fait et j'ai dû aviser la personne d'avancer plus doucement », se remémore madame Gauthier. Cette race est peu connue au Saguenay et plusieurs sont attirés par Narou. « Je me fais souvent arrêter. Les gens me demandent s'ils peuvent le caresser et on me demande quelle est sa race. Quand les gens approchent, je demande à mon chien d'être un bon chien, et il se laisse faire », poursuit-elle. Souvent le regard et l'attitude des passants changent selon la race de chien devant eux. Les personnes ont tendance à agir différemment aussi selon la grosseur de l'animal.

Truc : comme on sait que les chiens reconnaissent nos émotions, lorsqu'une situation risque de déranger votre animal, vous pouvez faire des « youpi » et vous montrer très joyeux. Bon ! Je l'avoue, c'est parfois un peu gênant en public, mais votre état d'âme se transférera automatiquement sur votre chien. À l'inverse, s'il vous sent inquiet ou fâché, il risque de réagir de la même façon.

Frida profite d'un petit moment à l'ombre, dans... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Frida profite d'un petit moment à l'ombre, dans le confort de sa poussette, sur une terrasse à Carleton-sur-Mer. 

Photo courtoisie

Chien en poussette

Frida est une petite teckel de sept ans qui a subi une chirurgie pour une hernie discale le 30 juin dernier. « Elle était paralysée et 24 heures après sa chirurgie, elle marchait », raconte sa propriétaire Lyne Riverin. Pour voyager, madame Riverin a trouvé une façon d'amener sa compagne avec elle sans l'épuiser. Elle utilise une poussette. Frida ne se plaint pas. Elle a son nid douillet en tout temps.

Certains humains, pour faire leurs comiques, sont... (Photothèque Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Le temps des moufettes

Comme les moufettes font présentement sentir leur présence, voici quelques petits trucs pour sauver la fourrure de votre chien !

Les produits québécois « SOS Odeurs », en vente chez Mondou à Jonquière, s'avèrent très efficaces pour éliminer complètement l'odeur de moufette en quelques minutes.

Vous pouvez aussi laver votre animal avec de la mayonnaise. Il suffit de mouiller le pelage, étendre généreusement la mayonnaise, laisser agir quelques minutes et rincer.

Si le liquide de la moufette est entré en contact avec ses yeux, vous pouvez soulager votre animal à l'aide de Polysporin conçu pour les yeux.

Toujours dans le but d'enlever l'odeur, vous pouvez aussi laver votre animal avec cette recette :

• 4 tasses de peroxyde d'hydrogène à 3 %

• 3/4 tasse de bicarbonate de soude

• 1 cuillère à thé de savon à vaisselle

• 1 à 2 cuillères à thé d'essence de vanill

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer