Du Nutella maison

Qui n'aime pas le Nutella? On a beau... (Photo courtoisie)

Agrandir

Qui n'aime pas le Nutella? On a beau le bouder, on ne reste quand même pas indifférent au goût de chocolat et de noisettes malgré tout!

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline Poirier
Le Quotidien

Qui n'aime pas le Nutella? On a beau le bouder, on ne reste quand même pas indifférent au goût de chocolat et de noisettes malgré tout!

Qui n'aime pas le Nutella? On a beau... (Photo courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Qui n'aime pas le Nutella? On a beau le bouder, on ne reste quand même pas indifférent au goût de chocolat et de noisettes malgré tout!

Photo courtoisie

D'accord, vous faites attention au sucre! ...Vous êtes allergiques aux noisettes! Je comprends que vous ne puissiez pas en manger.

Mais si c'est l'huile de palme et la quantité de sucre qui entrent dans sa composition qui vous dérangent, on pourrait arranger ça.

Et, comme d'habitude, tout ce qui est fait maison est encore meilleur. Pour les personnes allergiques aux noisettes, on pourrait trouver une solution.

S'il y a d'autres noix que vous pouvez manger, telles les amandes, pour ne nommer que celles-là, remplacez les noisettes par une noix que vous tolérez.

Rareté et abondance

Après la Seconde Guerre mondiale, Pietro Ferrero, pâtissier soucieux de l'alimentation des enfants, se creuse les méninges pour trouver une solution au manque d'approvisionnement en chocolat dans sa région du Piémont. Les noisettes étant très abondantes dans leurs collines, Pietro et son frère Giovanni créent donc un pain de chocolat dans lequel ils remplacent en partie les fèves de cacao par des noisettes. Ainsi, en 1946, est créé le tout premier mélange d'ingrédients qui sera présenté sous forme de brique à trancher enveloppée dans une feuille d'aluminium. Ils le nommeront Giandujot en hommage au célèbre personnage de carnaval de l'époque. On l'appelle également la «pasta gianduja». Cette pâte était coupée en tranche pour en faire des sandwiches.

De solide à pâte à tartiner

Il aura fallu réagir à un autre évènement cité comme une «légende» sur différents sites, dont le site officiel de Nutella. Ainsi, ce serait durant l'été 1949 qu'une canicule aurait forcé la transformation. Puisqu'à cette époque on utilisait encore des blocs de glace pour la réfrigération, la température ambiante étant très chaude, la glace ne parvenait plus à conserver le fameux chocolat assez dur. Pour remédier à ce problème, le fils de Pietro, Michele, décida alors de vendre le produit dans de petits pots de verre. L'engouement fut immédiat, si bien que le «Giandujot» se transforma officiellement en une pâte de chocolat et noisettes à la texture crémeuse grâce à l'ajout de beurre de cacao pour qu'elle ne durcisse plus afin de pouvoir être tartinée sur du pain.

En 1951, le Giandujot changera de nom pour devenir Supercrema pour ensuite devenir Nutella le 20 avril 1964 par la société italienne Ferrero. On peut lire sur le site de Nutella la raison de ce choix de nom: «La nouvelle appellation devra rappeler les noisettes, «nuss» en allemand, «nut» en anglais. «On pense alors à des noms tels que Nutsy, Nutina, Nussina et Nusscrem»,

Le but premier

Je n'en suis pas trop certaine!!! (Il y de l'ironie dans ces points d'exclamation). Je dirais qu'avec le temps et la commercialisation, le Nutella a dû changer de composition considérablement puisque, malheureusement, le beurre de cacao a été remplacé par de l'huile de palme. Ainsi, les deux premiers ingrédients que l'on peut lire sur la liste sont l'huile de palme et le sucre, en rapport de 72% pour les deux. Les noisettes ne représentent plus que 13% et le cacao, un peu plus de 7%. L'avantage de réaliser votre recette maison de Nutella sera de pouvoir augmenter la quantité de noisettes et diminuer les autres ingrédients considérablement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer