Deux pouces de trop

«Toi, est-ce que tu serais prêt à être en couple avec une femme plus grande que... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

«Toi, est-ce que tu serais prêt à être en couple avec une femme plus grande que toi?»
«Non.»
C'est la question que j'ai posée à un ami, cette semaine, alors que je me questionnais sur mon attirance envers les hommes «petits».

Je mesure 5 pieds, huit pouces et trois quarts. Rien de bien extravagant. Le problème, c'est que j'ai une espèce de radar à petits. Petits et musclés.

Bon, petit dans le sens plus petit que moi. J'ignore pourquoi, mais j'ai toujours trouvé les hommes de 5 pieds et 7 pouces plus attirants que ceux qui en mesurent 6.

Vous me montriez la photo des visages d'une dizaine d'hommes, inévitablement, celui que je choisirais serait plus petit que moi. Même si je me fie seulement à leur visage, sans avoir la moindre idée de leur grandeur, je vais tomber sur le plus petit de la gang. Assurément. Une vraie malédiction.

Donc, cette semaine, j'ai commencé à me questionner sur ce sérieux problème, qui me suit depuis ma tendre enfance.

Aurais-je besoin de me sentir supérieure à l'homme, du moins en ce qui a trait au nombre de pouces qui nous séparent? J'en doute fort.

Serais-je séduite par la personnalité des messieurs plus petits que la moyenne, que je trouve la plupart du temps plus intéressante? Probablement.

Si je me fie aux hommes de mon entourage, ceux qui mesurent 5 pieds et 7 pouces et moins ont beaucoup plus de caractère que ceux qui en mesurent 5 pieds 11 et plus. C'est bien facile à comprendre, puisqu'ils ont dû développer des traits de personnalité et des qualités dont les grands n'ont pas nécessairement besoin pour attirer l'attention de la gent féminine.

Donc, pour revenir à mes questions existentielles, j'ai discuté avec un ami de «petite taille», en couple avec une femme encore plus petite que lui. Lorsque je lui ai demandé s'il serait ouvert à être en couple avec une «géante», sa réponse fut catégoriquement négative.

Je vous avouerai que ce non m'a légèrement insultée. Puisqu'il ne s'agit là que d'une question d'apparence. Encore et toujours le stéréotype de la femme qui doit être plus petite que l'homme. C'est plus beau, il paraît.

En poussant ma réflexion, je me suis rendue à l'évidence que ce stéréotype étant sans doute le plus ancré lorsqu'on parle de l'apparence d'un couple. Cette image du joli couple, où l'homme dépasse sa blonde de quelques pouces, est véhiculée partout. Publicité, téléséries, cinéma.

Serait-ce une question d'orgueil masculine? Peut-être.

D'ailleurs, cet ami de 5 pieds 6 pouces m'a avoué que ce refus de s'intéresser à plus grande que lui avait été causé par un traumatisme d'enfance.

Il commençait son secondaire et, comme tous jeunes hommes petits, devait se débattre plus fort pour attirer l'attention des filles. Et, évidemment, il était amoureux de la belle grande fille populaire. Redoublant d'effort et misant sur son charme plutôt que sur son nombre de pouces, il avait réussi à séduire ladite demoiselle. Un vrai tour de force, puisque tous les garçons, petits et grands, avaient le béguin pour elle.

C'est au cinéma que la catastrophe s'était produite, lorsque la belle demoiselle avait littéralement assis notre jeune homme sur ses genoux, avant de l'embrasser langoureusement. Inutile de vous dire que notre protagoniste s'était senti légèrement impuissant et, surtout complètement ridicule.

Trente ans plus tard, il s'en souvient comme si c'était hier. Une expérience qui lui revient en tête chaque fois qu'on lui parle d'une femme plus grande que son chum. On peut le comprendre.

Mais je lui ai tout de même conseillé de consulter, afin qu'il règle cette grave conséquence de ce choc post-traumatique.  

Parce que les hommes le disent eux-mêmes, le nombre de pouces n'a pas d'importance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer