34 mois de prison pour 20 ans de criminalité

Martin Bolduc a réglé un total de 20... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Martin Bolduc a réglé un total de 20 dossiers criminels, jeudi après-midi devant le juge Michel Boudreault, au Palais de justice de Chicoutimi.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Chicoutimien Martin Bolduc souligne ses 20 années de carrière criminelle en recevant une peine de 34 mois de détention pour des vols de véhicules et de possession de stupéfiants. Comme il a accumulé 10 mois de détention préventive, l'individu demeure au pénitencier pour les deux prochaines années.

L'homme de 40 ans de la rue Henri-Bourassa à Chicoutimi a réglé un total de 20 dossiers criminels, jeudi après-midi devant le juge Michel Boudreault, au Palais de justice de Chicoutimi.

Bolduc est un habitué des palais de justice. Il a reçu sa première peine adulte en mai 1997, il y a 20 ans. Les nouveaux malheurs de Bolduc ont eu lieu en deux séquences au cours des 18 derniers mois. Il avait été arrêté en juillet et en août 2016 pour avoir été pris endormi derrière le volant de son véhicule, alors que ses facultés étaient affaiblies par les stupéfiants.

En effectuant les vérifications, les policiers ont noté que le véhicule était volé et qu'il était rempli de nombreux objets volés. De plus, les agents ont aussi trouvé du cannabis, de la résine de cannabis, des comprimés de métamphétamine et de la cocaïne.

Le même scénario s'était produit un mois auparavant, alors que Bolduc était en possession d'un autre véhicule dérobé et aussi d'hydromorphone (dérivé de morphine).

Me Julien Boulianne... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Me Julien Boulianne

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

« M. Bolduc a fait quelques semaines de détention préventive à l'été 2016 et a ensuite effectué une thérapie fermée de six mois. Mon client l'a réussie », précise Me Julien Boulianne, avocat en défense.

Sorti le 19 mars 2017, Bolduc, qui possède 39 pages d'antécédents judiciaires pour des crimes similaires, a été arrêté le 6 mai 2017. Encore une fois, il était en possession d'un autre véhicule volé, mais aussi d'une plaque d'immatriculation, d'un certificat d'immatriculation et de divers objets dérobés à l'intérieur de la Honda Civic.

Me Karen Inkel, de la Couronne et Me Boulianne ont déposé une suggestion commune au juge Boudreault pour une peine de 34 mois de détention. Ils ont convenu que Bolduc avait déjà purgé une période de 10 mois de détention préventive, ce qui signifie que Bolduc se retrouvera tout de même au pénitencier pour 24 mois.

Le magistrat a entériné la suggestion commune, mais a voulu lancer un message clair au détenu afin d'éviter qu'il pose à nouveau des gestes criminels.

« Je vous impose une peine de 34 mois pour le vol des véhicules afin que vous sachiez que si vous vous faites prendre encore avec un véhicule volé, la peine va commencer à 34 mois. Je le fais afin de vous dissuader de le faire à nouveau », a précisé le juge. 

« J'applique la gradation des peines en raison de vos nombreux antécédents judiciaires et de la quantité de dossiers qui se trouvaient devant le tribunal. J'entérine la suggestion commune. Ça aurait pu mériter une peine plus sévère, mais elle n'est pas déraisonnable non plus », a poursuivi le juge Boudreault.

Le magistrat a aussi imposé une interdiction de conduire de 12 mois à Bolduc à la suite de son plaidoyer de culpabilité pour la conduite avec les facultés affaiblies.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer