Un autre avocat pour Donald Ouellet

Donald Ouellet est un habitué du palais de... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Donald Ouellet est un habitué du palais de justice.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Saguenéen Donald Ouellet, accusé d'extorsion de 100 000 $, dispose de quelques semaines afin de se constituer un nouvel avocat, lui qui en sera à un troisième procureur en autant de mois.

Le dossier de l'individu de 51 ans, qui possède de nombreux antécédents judiciaires en matière de vols, de fraude et d'extorsion au cours de sa carrière criminelle, est revenu devant le tribunal, mercredi matin.

L'avocate en défense, Me Marie-Andrée Pépin, a demandé au juge Michel Boudreault, par l'intermédiaire d'une collègue, de pouvoir se retirer du dossier.

« Me Pépin dépose une requête pour cesser d'occuper. Le lien de confiance n'est plus là avec son client et elle ne pourrait alors le représenter adéquatement », a fait valoir Me Roseline Bouchard-Zee, qui a agi comme correspondante.

Le magistrat s'est informé auprès de Ouellet si c'était bien le cas.

« J'ai reçu un appel de sa part et elle m'a informé qu'elle ne me représenterait plus. J'ai cru comprendre que c'est son boss qui lui aurait dit de se retirer », de noter l'accusé.

Donald Ouellet a été arrêté à la fin du mois de juin pour une histoire d'extorsion. Son premier avocat, Me Olivier Théorêt, devait tenir l'enquête de remise en liberté, mais celle-ci a été reportée étant donné que de nouvelles accusations devaient être déposées.

Ouellet a ensuite changé d'avocat et Me Pépin avait fixé le procès pour le lundi 28 août. Avec les derniers développements, le procès a été reporté.

« Je vais vous demander un peu de temps afin de me trouver un nouvel avocat. J'aimerais que la Cour demande à Me Pépin de me faire parvenir mon dossier et la preuve à la prison de Roberval afin que je puisse remettre le tout à mon prochain procureur. Et celui-ci verra à communiquer avec Me Inkel (Karen) de la Couronne pour la suite des choses », a ajouté l'individu.

Lourd passé

Donald Ouellet est un habitué du palais de justice. Il s'y est retrouvé à de nombreuses reprises au fil des 23 dernières années.

Il a écopé de huit mois de détention en 2013 pour du harcèlement criminel à l'endroit de son ex-conjointe. 

Il avait reçu une sentence de cinq ans d'incarcération en 2010 pour avoir tenté d'extorquer 80 000 $ à un homme d'affaires de Chicoutimi qui l'avait enregistré pour en fournir la preuve à la police.

À sa sortie de prison, il a entrepris de demander un prêt à un de ses locataires sous de fausses représentations. Le prêt devait servir à l'achat d'une automobile.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer