Un vol de 28$ avec 3000$ dans les poches

Le juge Michel Boudreault.... (Photo Le Quotidien, Jeannot Levesque)

Agrandir

Le juge Michel Boudreault.

Photo Le Quotidien, Jeannot Levesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Girard
Le Quotidien

Le juge Michel Boudreault a vécu une première jeudi au Palais de justice de Chicoutimi. C'était la première fois en carrière qu'il voyait un individu admettre un vol d'une valeur de 28,14$ alors qu'il avait 3000$ dans ses poches!

Le juge Michel Boudreault a vécu une première jeudi au Palais de justice de Chicoutimi. C'était la première fois en carrière qu'il voyait un individu admettre un vol d'une valeur de 28,14$ alors qu'il avait 3000$ dans ses poches!

Patrick Bergeron-Boulay, un Chicoutimien de 35 ans, a plaidé coupable à deux accusations de vol de faible valeur dans deux épiceries de Saguenay.

Tout d'abord, il avait été intercepté au IGA du boulevard Talbot à Chicoutimi le 11 décembre 2016 alors qu'il venait de voler deux paquets de viande et un sac de fromage Boivin. Le tout était d'une valeur de 19,65$.

Puis, l'homme à la carrure imposante a été arrêté de nouveau mercredi de cette semaine au Maxi du boulevard Sainte-Geneviève, à Chicoutimi-Nord, après avoir dissimulé dans ses vêtements cinq sachets d'épices et des lames de rasoir, pour une valeur de 28,14$. Fait assez inusité, les agents de la Sécurité publique de Saguenay ont constaté qu'il avait en sa possession 3000$ en argent liquide. «C'est la première fois que je vois un individu qui vole pour 28$ avec 3000$ dans ses poches», n'a pu s'empêcher d'énoncer en riant le juge de la Cour du Québec. Il ne l'a toutefois pas questionné pourquoi il n'avait pas utilisé plutôt cet argent pour se procurer les biens.

Les policiers l'avaient gardé en détention, croyant qu'il contrevenait à des engagements en lien avec un dossier à Drummondville.

Des vérifications ont permis de constater qu'il avait été reconnu non coupable à une accusation de possession de stupéfiants.

Le juge Boudreault a suspendu la peine en acceptant une suggestion commune de la défense et de la Couronne et l'a soumis à une probation de six mois. Il lui sera également interdit de se rendre aux deux épiceries concernées.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer