240 heures pour une fraude de 6000$

Linda Fournier, 54 ans, a reconnu mercredi au... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Linda Fournier, 54 ans, a reconnu mercredi au Palais de justice de Chicoutimi sa culpabilité d'avoir fraudé son employeur pour 6256,87 $ en 2012.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Girard
Le Quotidien

« Dany Fleury, le propriétaire d'ECB, s'est aperçu que sa secrétaire utilisait des chèques de compagnie et imitait sa signature. Madame a admis avoir fraudé 6256,87 $ entre le 1er janvier et le 31 décembre 2012 », a raconté l'avocat de la Couronne, Me Jean-Sébastien Lebel, au juge Pierre Simard de la Cour du Québec.

Linda Fournier, 54 ans, a reconnu mercredi au Palais de justice de Chicoutimi sa culpabilité d'avoir fraudé son employeur pour 6256,87 $ en 2012.

Me Lebel et l'avocat de Mme Fournier, Me Charles Cantin, ont convenu d'une suggestion commune suggérant 240 heures de travaux communautaires, qui fut retenue par le juge Simard. Il a donné une année à Mme Fournier pour rembourser en entier, sans quoi l'entreprise pourra amorcer les démarches requises.

« Elle avait certaines raisons pour être en mauvais termes avec M. Fleury, mais nous ne sommes pas ici pour faire le procès de M. Fleury », a expliqué Me Cantin. Son collègue avait auparavant indiqué que Mme Fournier estimait que M. Fleury lui devait de l'argent et que c'est pour cette raison qu'elle avait agi de la sorte.

Les deux avocats ont souligné le fait qu'en plaidant coupable, Mme Fournier a évité un procès long et coûteux, car il est toujours pénible de documenter ces cas de fraude.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer