Un procès de trois jours pour le docteur Claveau

Le médecin à la retraite Laval Claveau subira... (Archives Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le médecin à la retraite Laval Claveau subira son procès pour des agressions sexuelles sur des patientes.

Archives Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Laval Claveau, le médecin à la retraite accusé de cinq chefs d'agressions sexuelles, subira son procès du 19 au 21 février 2018 au Palais de justice de Chicoutimi.

Le dossier de l'homme de 66 ans est revenu, vendredi matin, devant le Tribunal, afin de fixer officiellement les dates de la prochaine procédure judiciaire.

L'accusé et les avocats au dossier, Me Nicole Ouellet (Couronne) et Me Ariane Bergeron-Saint-Onge (défense), n'étaient pas sur place, mais le juge Pierre Lortie, de la Cour du Québec, a tout de même été en mesure d'autoriser les dates soumises par les parties.

Le Dr Claveau avait été cité à procès le 31 mai dernier à la suite de son enquête préliminaire, qui a été frappée par une ordonnance de non-publication pour les informations présentées en cour. Mais le juge Paul Guimond avait entendu assez de preuve pour citer le sexagénaire à procès.

Laval Claveau aurait agressé une première patiente entre 2009 et 2012, une seconde entre 2012 et 2015 et deux autres victimes durant la période de 2009 à 2014.

Les quatre dames reprochent au médecin de famille de leur avoir embrassé les seins lors de certaines consultations au moment où elles se rendaient à la clinique de Rivière-du-Moulin, à Chicoutimi.

Le juge Michel Boudreault a été désigné afin d'entendre cette cause qui se déroulera dans la salle 2,07.

Si aucune information n'a pu véritablement être publiée jusqu'à présent au tribunal, les membres du conseil de discipline du Collège des médecins du Québec avaient eux levé l'ordonnance de non-publication et de non-diffusion de la preuve présentée à l'organisme professionnel. Ils estiment que la publicité des débats demeure la règle générale et que c'est le secret qui est l'exception.

Ils avaient aussi rejeté la demande de huis clos.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer