Roues déboulonnées: les plaintes s'accumulent

Des individus semblent se faire un malin plaisir... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Des individus semblent se faire un malin plaisir à dévisser les boulons des roues de voitures, une situation qui pourrait causer bien des problèmes.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au moins 40 plaintes ont été déposées à la Sécurité publique de Saguenay pour des roues déboulonnées au cours du dernier mois. Certains citoyens ont même été victimes des malfrats plusieurs fois. «

Certains plaignants ont porté plainte à trois occasions différentes », explique le porte-parole de la SPS, Bruno Cormier. Sur la rue Saint-Dominique à Jonquière, un véhicule de la Ville a aussi eu les boulons dévissés. Les malfaiteurs semblent commettre les actes particulièrement à Jonquière. 

Des citoyens de la rue de Poitiers, Mousseau, Ronsard, Saint-Gabriel, Alexander et Wolfe, en outre, ont porté plainte. 

Les personnes qui posent ces gestes s'exposent à une accusation de méfait (peine maximale de deux années de détention). Si des citoyens devaient être blessés, voire mourir, en raison du méfait, les accusations pourraient être beaucoup plus graves.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer