Du GHB à des amis: la Couronne demande deux ans pour l'ex-militaire

Olivier Côté-Vachon recevra sa sentence le 26 juillet,... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Olivier Côté-Vachon recevra sa sentence le 26 juillet, la même journée où il sera officiellement congédié des Forces armées canadiennes.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La procureure de la Couronne Me Karen Inkel croit que l'ex-militaire Olivier Côté-Vachon, qui a fourni du GHB à des amis le soir du 31 décembre 2015, devrait passer les deux prochaines années derrière les barreaux et être soumis à une probation de 36 mois.

La représentante du bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a fait cette suggestion à la juge Isabelle Boillat, de la Cour du Québec, mardi matin.

Lors de ses plaidoiries, Me Inkel a laissé voir qu'il fallait donner une peine dissuasive et dénonciatrice en raison de la gravité objective des gestes posés par le jeune homme de 28 ans.

Me Inkel a revu à la baisse la peine de détention qu'elle demandait, car elle avait pensé à entre 30 et 36 mois de pénitencier au départ.

La procureure de la Couronne ne croit pas que l'accusé se soit complètement réhabilité, lui qui a commis deux bris de condition durant sa liberté, notamment de s'être trouvé dans des débits de boisson alors que ça lui était interdit.

Il faut se souvenir que le GHB donné par Côté-Vachon a fait en sorte que deux individus ont été transportés d'urgence à l'hôpital, qu'ils ont été intubés et que l'un d'eux a dû être réanimé à la suite d'un arrêt cardiaque.

En défense, Me Charles Cantin croit qu'une peine de 240 heures de travaux communautaires et une probation de 36 mois serait appropriée.

Quant à Côté-Vachon, il a confirmé qu'il était remercié des Forces armées canadiennes pour déshonneur.

Il a tenu à demander pardon à ses victimes, mais estime que cela a eu comme bon côté de lui faire prendre conscience des dangers de cette drogue.

La juge Boillat rendra sa décision le 26 juillet, la journée même où Côté-Vachon sera officiellement congédié de l'armée.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer