Un apprenti conducteur intercepté à 170 km/h

Les policiers de la Sûreté du Québec ont... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les policiers de la Sûreté du Québec ont intercepté un apprenti conducteur mardi soir à 170 km/h dans une zone de 90.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Deux jeunes conducteurs viennent d'entacher sérieusement leur dossier de conduite, étant interceptés par des patrouilleurs de la Sûreté du Québec alors qu'ils roulaient à 170 et 190 km/h respectivement. Le mardi 11 avril vers 21 h, les policiers de la SQ ont intercepté un apprenti conducteur qui circulait à près de 170 km/h dans une zone de 90 sur la route 167, au kilomètre 42, entre La Doré et Chibougamau.

Un premier constat d'infraction de près de 1500 $ lui a été signifié en plus de 18 points d'inaptitude. De plus, puisqu'il était détenteur d'un permis d'apprenti conducteur et qu'il n'était pas accompagné d'un titulaire de permis de conduire depuis au moins deux ans, il a reçu un deuxième constat de 300 $ en plus de quatre points d'inaptitude.

Vers 16 h le même jour, un conducteur de 20 ans roulant à bord d'une Chevrolet Cobalt s'est fait pincer à 190 km/h dans une zone de 100 en direction ouest sur l'autoroute 70 à la sortie Mellon à Jonquière. Il écope une amende de 1660 $ et voit 18 points d'inaptitude ajoutés à son permis. Les deux jeunes ont vu leur permis saisi pour sept jours et leur véhicule remisé.

Surveillance accrue

En cette période du long congé pascal, les patrouilleurs de la Sûreté du Québec intensifieront leurs interventions sur les routes. Même si le temps doux arrive enfin, au même moment que le long congé, les conducteurs doivent respecter la signalisation et les lois en vigueur, conduire avec courtoisie et accroître leur vigilance, compte tenu du fort achalandage prévu sur les routes.

De nombreuses opérations en sécurité routière sont prévues sur l'ensemble du territoire et visent principalement les infractions relatives à la vitesse, au port de la ceinture de sécurité, à l'utilisation du téléphone cellulaire au volant et à la capacité de conduite affaiblie par l'alcool ou les drogues ou une combinaison des deux.

Ces comportements téméraires sont les plus représentés lors d'une collision mortelle ou avec blessés graves. Durant la même période l'an dernier, 765 collisions sont survenues sur le territoire de la Sûreté du Québec, dont 176 collisions avec blessés et une mortelle.

La SQ rappelle que la cause première des collisions demeure la personne derrière le volant. Les conducteurs doivent adopter des comportements responsables permettant ainsi de rendre les routes du Québec plus sécuritaire.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer