Abbé Harvey: pas de cachettes dans les archives

L'abbé Paul-André Harvey purge une peine de six ans... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

L'abbé Paul-André Harvey purge une peine de six ans de prison pour avoir agressé 39 enfants au Saguenay entre 1963 et 1987.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les documents soumis au tribunal sur l'abbé Paul-André Harvey sont ceux contenus dans les archives secrètes de l'évêché de Chicoutimi. Sans plus.

Des lettres concernant l'ancien prêtre ont été dévoilées à la juge Sandra Bouchard, de la Cour supérieure du Québec, chambre civile, mardi, lors de la procédure Ad futuram memoriam (à la mémoire du futur) lors du témoignage de monseigneur Jean-Guy Couture. 

Cette action au tribunal s'inscrit dans le cadre d'un recours collectif de 14 millions de dollars contre l'abbé Paul-André Harvey (coupable d'abus sexuels sur 39 victimes entre 1963 et 1986 et condamné à six ans de pénitencier), le diocèse de Chicoutimi et la Mutuelle des fabriques de Québec.

Les archives, dites secrètes, sont les dossiers sur la Loi sur la protection des renseignements dans le secteur privé et déclaré confidentiels, car ils contiennent des informations nominatives et à caractère personnel.

« Lorsque les policiers ont perquisitionné dans le dossier de l'abbé Harvey, Émilien Dumais (vicaire général) s'est rendu dans les archives secrètes de l'évêché et y a pris le dossier de l'abbé Harvey », raconte Me Estelle Tremblay, procureure de la Corporation épiscopale catholique romaine de Chicoutimi et du Diocèse de Chicoutimi.

« M. Dumais a pris les documents et les a remis aux policiers. Il s'agit de l'entièreté des documents retrouvés. Et c'est la raison pour laquelle la lettre du docteur Jean-Paul Fortin, la réponse de monseigneur Marius Paré et deux autres lettres de Mgr Paré ont été soumises au tribunal cette semaine. C'est tout ce qu'il y avait », a repris Me Tremblay.

Cette situation n'a pas été communiquée à monseigneur Couture. Il n'était donc pas au courant des lettres placées dans le dossier lorsque le temps est venu de témoigner.

Dans le dossier, on retrouvait la lettre du docteur Fortin, datée de février 1969. Il s'inquiétait de l'état de santé mentale du vicaire Harvey et il craignait qu'il ne songe à mettre fin à ses jours. Il suggérait un congé. Mais jamais il n'était question des abus sexuels de l'abbé, car le docteur n'était pas au courant.

Il y avait aussi la réponse de monseigneur Paré datée du 3 mars 1969, précisant que l'abbé était effectivement au repos.

De plus, Me Tremblay a produit deux autres lettres de l'abbé Harvey des 4 et 6 août 1969 où il faisait part qu'il avait un problème sur le fait qu'il ne priait pas suffisamment. Il précisait devoir lutter seul et que le démon connaissait ses faiblesses.

Deux jours plus tard, Paul-André Harvey s'excusait de la première lettre et disait qu'il avait fait preuve d'égoïsme. Il demandait à monseigneur Paré de l'excuser pour les soucis qu'il lui causait.

« C'est ce qu'il y avait dans le dossier de Paul-André Harvey. Lorsque l'on parle d'archives secrètes, il faut savoir que ce sont des classeurs contenant les dossiers des prêtres du diocèse », a précisé Me Estelle Tremblay.

Les dossiers ne sont pas accessibles à tout le monde.

Quant à savoir s'il existe des documents sur l'abbé Harvey dans les paroisses où il a pratiqué, l'information n'est pas encore connue.

Concernant le volet des assurances, la procureure du diocèse a fait ressortir devant le tribunal que monseigneur Couture n'avait aucune connaissance que des vicaires, curés ou prêtres du territoire avaient pu commettre des abus sexuels en 1994 lorsqu'il a préparé la proposition d'assurance avec la Mutuelle des fabriques de Québec.

Cette dernière prétend que les membres de l'évêché étaient au courant de la situation. Elle ne voudrait pas avoir à défrayer la somme réclamée par le recours collectif de 14 M $. La compagnie estime que l'évêché est assuré uniquement pour 2 M $ et non pas 20 M $ comme dans l'entente de 1994.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer