Mort de Simon Paquette: pas d'accusation contre le conducteur

Aucune accusation criminelle ne sera déposée contre celui... (Archives Le Quotidien, Isabelle Tremblay)

Agrandir

Aucune accusation criminelle ne sera déposée contre celui qui a fauché mortellement Simon Paquette, à Saint-Prime, le 1er novembre dernier.

Archives Le Quotidien, Isabelle Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Aucune accusation criminelle ne sera déposée contre le conducteur du ministère des Transports du Québec (MTQ) qui a fauché mortellement Simon Paquette, à Saint-Prime, l'automne dernier.

« À la suite de l'analyse du dossier et compte tenu des facteurs juridiques analysés, il n'y aura pas d'accusation de portée », confirme Me Julie Lajoie, représentante du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

Puisqu'aucune accusation ne sera déposée, la procureure de la Couronne ne pouvait se prononcer davantage sur les événements qui se sont produits sur la 169.

Rappelons que l'enquête policière initiée à la suite du décès a révélé que c'est un employé du MTQ, au volant de sa niveleuse, qui aurait happé accidentellement le jeune homme de 17 ans, vers 20 h, le 1er novembre dernier.

Ce dernier marchait en bordure de la route régionale lorsqu'il a été heurté de plein fouet. 

Dans les heures qui ont suivi le drame, la thèse du délit de fuite était envisagée. Or, l'analyse de la scène a révélé que l'adolescent avait été happé à l'insu du conducteur impliqué.

Au MTQ, la porte-parole Véronique Lalancette déplore les événements du 1er novembre. « Le dossier est toujours en analyse au bureau du coroner alors nous ne ferons pas d'autres commentaires sur ce sujet. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer