Porno juvénile : l'accusé se défend

Palais de justice de Chicoutimi... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Palais de justice de Chicoutimi

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Saguenéen Marc Lafrance a beau être accusé de possession et de production de pornographie juvénile, il entend se défendre devant le tribunal afin faire de retirer les accusations déposées contre lui.

L'individu d'une quarantaine d'années s'est présenté, lundi matin, devant le juge Richard P. Daoust, de la Cour du Québec en présence de son avocat, Me Sylvain Morissette.

« Je vais déposer une requête en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés pour une saisie illégale de documents appartenant à mon client. Les policiers n'ont présenté aucun mandat pour prendre possession du matériel qu'ils ont saisi », a indiqué Me Morissette.

Le dossier remonte à plusieurs mois déjà, mais l'accusé s'était toujours représenté seul devant la justice.

Selon les informations obtenues, c'est à la suite d'une rupture avec sa conjointe que les choses se sont corsées pour Lafrance.

L'ex-conjointe aurait trouvé des CD dans une boîte appartenant à l'accusé. 

En les visionnant, elle se serait aperçue qu'il y avait une trentaine de fichiers de pornographie juvénile sur le disque. 

La dame aurait remis immédiatement le matériel aux policiers de la Sûreté du Québec.

« Les enquêteurs n'ont jamais obtenu de mandat pour saisir le matériel. Nous pourrions ainsi faire valoir certains articles de la Charte canadienne des droits et libertés », a confirmé le criminaliste.

Selon la décision du juge de la Cour du Québec, le débat pourrait être écourté, car la requête sur la charte reste au coeur du dossier.

Une décision positive à la défense pourrait amener la Couronne à revoir sa position, alors qu'une décision négative pourrait faire en sorte que la défense décide de régler rapidement le dossier.

Marc Lafrance est aussi accusé de production de matériel de pornographie juvénile étant donné qu'il aurait transféré les images de l'ordinateur à un CD. 

Le dossier est reporté au 26 juin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer